Divulgation Cosmique : Questions des spectateurs - 3ème Partie

Saison 4, Épisode 7


admin    20 avril 2016
 fulldisclosure, nibiru, sitchin    3,077

119766_cd_s4e7_viewer_questions_part3_cvr.jpg

DW : Bien. Bienvenu à ‘Divulgation Cosmique’. Je suis votre hôte, David Wilcock, et dans cet épisode, nous répondons à vos questions. Je serai donc votre voix en posant vos questions à Corey Goode de sorte que nous puissions obtenir des points de vue différents, en plus de ce que je pourrais aussi apporter de mon côté.

Corey, bienvenu dans notre programme.

CG : Merci.

DW : Bien, entrons directement dans le vif du sujet. J’ai noté que plusieurs personnes demandaient, en référence sur les possibilités d’un système d’étoiles binaires, incluant la présence d’une planète plus grande. Je sais qu’on en parle depuis les années 80. Avez-vous, ou les gens de l’Intra-terre,  des informations au sujet d’une planète X, etc., et d’un calendrier/d’une chronologie/d’une ligne de temps, possible?

CG : Mon calendrier/ chronologie/ ligne de temps, sur une planète X. Il y a des informations sur de larges corps dans la Ceinture de Kuiper se trouvant à la fois, à l’intérieur et à l’extérieur du plan écliptique.

DW : Quand vous dites ‘larges’, de quelle largeur parlons-nous ?

CG : Plus grande que la Terre.

DW : Vraiment ?

CG : Oui. Et à cause de la force de gravité, elles deviennent des sphères. Et il y a des informations présentées sur le fait qu’elles entrent de la même manière que les comètes dans notre système solaire. Mais on ne m’a donné aucune information, et je n’ai vu aucune information à propos de l’une d’elles comme étant une planète X comme j’ai pu le lire sur internet.

DW : Bien,… l’origine de cette question serait le modèle classique de Zecharia Sitchin, qui est que lorsqu’il a interprété les tablettes cunéiformes sumériennes, il a parlé de l’existence de Nibiru, qui serait une planète avec une orbite de 3600 ans. Ca forme est très elliptique et son hypothèse était que lorsqu’elle plonge dans notre système solaire, elle peut causer des événements catastrophiques sur la Terre.

CG : Et ils ont mentionné une étoile binaire hypothétique, que certains appellent/nomment l’étoile Nemésis. Ils disent que nous avons un système d’étoiles binaires raté et qu’il y a une naine brune plus loin vers l’héliopause.

DW : Quand vous dites ‘ils’… de qui parlez-vous ?

CG : Ceux qui sont hauts placés dans le Programme Spatial Secret, en plus des informations que j’ai vu sur la tablette tactile transparente et intelligente. C’est donc tout ce que j’ai comme informations sur cette planète X.

DW : Est-ce que vous réfutez le model de Zecharia Sitchin d’une orbite de 3600 ans pour Nibiru ?

CG : Dans les réunions récentes que j’ai eu dans l’Intra-Terre, on m’a fourni des informations qui disaient que le récit de Zecharia Sitchin n’était pas correct, que le récit mis en avant était le fait de certains groupes de syndicats.

DW : Ce que vous dites est très ouvert (ou « peut être sujet à controverse » – serait plus français).

CG : Oui, mais…

DW : Il y a évidemment des Annunakis. Vous avez vu les Dracos.

CG : Tout à fait.

DW : Donc, il doit y avoir un semblant de vérité dans tout cela.

CG : Oui, il y a toujours une part de vérité. Comme je le disais, l’hypothèse d’anciens extra-terrestres est vraie et il y a une parcelle d’informations dans celle-ci qui fait partie du système de croyances de certains syndicats secrets de la Terre qui ont été amené à faire parti de notre propre système de croyances.

DW : Bien sûr.

CG : C’est la civilisation de l’Intra-Terre qui le dit. Et j’ai essayé de mon côté d’étudier afin de percer à jour les informations de Zecharia Sitchin.  Je ne suis pas un linguiste de l’ancien sumérien ou quoi que ce soit dans ce genre. Je n’ai rien pu trouver parmi toutes les traductions des linguistes utilisées dans ses livres.

DW : Alors, êtes-vous en train de dire que les traductions que Zecharia Sitchin prétend avoir faits d’après certains textes sacrés ne sont pas correctes par rapport à ce qui est réellement écris?

CG : Il semble que ce soit le cas.

DW : Dans quelle proportion est-ce le cas ?

CG : Très grande.

DW : Vraiment ?

CG : Oui.

DW : Donc, il a une sorte de campagne de désinformation « psycho-affabulatrice » dans tout cela.

CG : Oui.

DW : D’accord. La deuxième question est sur le même sujet, donc je suppose qu’il est bon de s’y plonger. ‘La science dite traditionnelle travaille finalement en reconnaissant l’existence d’une neuvième planète avec une énorme masse et une orbite elliptique géante dans notre système solaire.’ Manifestement, nous venons juste d’en parler.

Ma question pour Corey est celle-ci :’Est-ce que cette planète est à l’antérieur de la barrière que les Etres Sphères ont mis en place autour de notre système solaire? Si non, que va-t-il arriver à cette planète qui traverse notre système solaire?

CG : Cette barrière est au niveau de l’héliopause, là où le champ électromagnétique du soleil s’arrête. C’est après le nuage Oort, après la ceinture de Kuiper, le nuage Oort. L’héliopause est la fin de ce qu’ils considèrent comme étant là où l’influence de notre soleil agit, et où l’influence d’autres étoiles commence, là où s’ouvre l’espace.

DW : Si vous regardiez la distance entre le soleil et Pluton comme si elle était, disons, quelque chose que vous pourriez définir entre vos doigts. Par rapport à l’écart entre mes deux doigts, où serait la limite de l’héliopause ?

CG : Probablement à plusieurs parcs de stationnements plus loin.

DW : Wahou ! Donc, c’est bien, bien plus grand que où sont situées les planètes.

CG : Absolument.

DW : L’autre partie de la question était sur l’acceptation de l’existence d’une neuvième planète. Donc, sur la base de ce que vous nous avez dis précédemment, il ne semblerait pas y avoir juste une seule planète, n’est-ce pas ? Y a-t-il plus qu’un seul corps là-bas d’aussi grand ?

CG : Oui, il y en a. Et ce qui m’a été récemment expliqué, est que cette super planète que beaucoup nomment – elle est nommée de différentes façons – Maldek, Electra, Tiamat, mais…

DW : Vous parlez de la Super Terre qui a été détruite.

CG : Oui. Ce qui compose la ceinture d’astéroïdes. Il ne reste qu’un très faible pourcentage de ce qu’elle fut en son temps. Cela a été une telle explosion énergétique que la plupart de ce qui compose la ceinture de Kuiper sont les restes de cette planète – ses océans, les couches de son centre rocheux.

DW : Juste pour les spectateurs qui n’ont pas suivi cela, dites-nous qu’elle est la relation entre la ceinture d’astéroïdes, la ceinture de Kuiper et le nuage Oort ?

CG : D’accord. Quand on se déplace de planètes rocheuses en planètes gazeuses, la première ceinture que l’on rencontre est la ceinture d’astéroïdes.

S04EP06 M139f6e73

Et ensuite, on tombe sur les gaz géants. Après cela, on atteint la ceinture de Kuiper. Et alors, bien plus loin, on atteint le nuage Oort. Et l’endroit le plus éloigné, ce qu’on estime être le système solaire, c’est l’héliopause.

DW : Exact. Donc, pensez-vous que ces planètes… - vous avez dis qu’il y avait bien plus qu’une seule planète une fois passé la ceinture de Kuiper ?

CG : Oui et beaucoup d’entre elles sont juste faites de glace. Elles sont plus grosses que la Terre mais ce sont des planètes de glace.

DW : Possèdent-elles des installations issues des Anciens Bâtisseurs ou bien sont-elles des fragments de la planète détruite ?

CG : Elles sont des fragments de la planète détruite. Elles sont sur le plan écliptique, comme je l’ai dis précédemment, à l’extérieur du plan écliptique et depuis longtemps.

DW : Je pense que certains spectateurs pourraient être un peu frustrés, parce que d’un côté vous admettez qu’il pourrait y avoir quelque chose qui ressemble à ce que les sumériens nomment Nibiru mais vous ne dites pas si cette planète est habitée. A-t-elle des bases récentes ou quelque chose comme cela ?

CG : …une atmosphère… ? Comme je l’ai dis, on ne m’a rien montré et je n’ai rien vu comme informations ou preuves disant qu’il y aurait une autre planète qui viendrait tous les 3600 ans et qui serait peuplé d’êtres vivants… et qui correspondrait à cette histoire.

DW : D’accord. Et vous dites que certains de ces objets sont plus grands que la Terre ?

CG : Oui.

DW : Savez-vous, approximativement, combien d’entre elles sont de cette grandeur ?

CG : Non, mais on m’a dis qu’à un moment, il y avait trois comètes à longues périodes qui viendraient et sèmeraient le chaos. Il semble que… - on m’a dis qu’une d’entre elles pourrait éventuellement entrer en collision avec le soleil ou qu’elle était entré dans le soleil il y a très longtemps.

DW : Pensez-vous qu’en créant une religion frauduleuse basée sur les ovnis, cela concours à embrouiller les idées sur une possible révélation, quand le moment sera venu ? Parce que vous allez probablement contrarier beaucoup de monde avec vos réponses à ces questions.

CG : Je me suis habitué à cela.

DW : Oui.

CG : Oui, cela va contrarier beaucoup de monde et remettre en question leurs paradigmes. Mais chacun d’entre nous… - mes paradigmes ont été remis en question à plusieurs reprises. Nous devons avoir la volonté de grandir et de garder un esprit ouvert, tout en ayant du discernement. Je ne fais que rapporter d’après mon expérience… - ma contribution. Il y a évidemment des informations… - je ne pourrais pas avoir accès à toutes les informations disponibles. Donc, il y a plein d’informations auxquelles je n’ai pas eu accès durant mon temps de service. Il peut y avoir eu cette information dont vous parlez et je n’y aurais pas eu accès. Je n’ai jamais eu accès à cette information.

DW : Si vous deviez estimer approximativement le nombre d’heures passées à fureter sur la tablette tactile transparente et intelligente…

CG : … oh, mon dieu…

DW :… combien d’heures cela représenteraient ?

CG : C’est impossible d’en faire une estimation. Il y avait des moments où je restais assis là, et c’était tout ce que je faisais de ma journée.

DW : Donc, pendant toute votre journée…

CG :… tout à fait…

DW :…pendant seize heures par jour…

CG :… tout à fait, particulièrement sur le vaisseau de recherches.

DW : Quelles étaient les proportions de textes et de vidéos ?

CG : Cela se présentait avec une partie texte et il y avait aussi des vidéos et des images fixes. Il y avait des endroits, comme à la fin des journaux, avec des notes, d’avis différents, de différents groupes scientifiques financés par des syndicats différents. Les gens avaient différents…- comme ici, comme au sein d’une communauté normale, nous voyons tous ces gens avec des systèmes de croyances différents. C’est la même chose parmi les syndicats ou les programmes spatiaux. Les gens ont différents systèmes de croyances.

DW : Comment étaient nommés les différents groupes ? Avaient-ils des noms ou bien étaient-ils codés ?

CG : Ils étaient juste listés par thèses ou par points différents de vue.

DW : Bien.

CG : Mais il était facile de savoir la direction des avis en fonction des éléments qui étaient apportés. Et je n’ai pas passé beaucoup de temps sur les notes parce que c’était des informations scientifiques très poussées et cela n’était pas mon point fort.

DW : D’accord. Maintenant, nous avons une autre question pour vous. Pourquoi est-ce que l’Alliance des Sphères ne donne pas un signe plus direct à l’humanité au sujet de son existence ? Si leur intérêt pour la race humaine est que nous commencions à nous orienter vers un niveau de conscience supérieure, pourquoi est-ce qu’ils se retiennent autant ? Certaines personnes ont besoin d’une poussée plus puissante que d’autres mais cela ne signifie pas pour autant qu’ils n’ont pas cette spiritualité. Est-ce une sorte de test ?

CG : Absolument ! Ils freinent déjà avec moi sur tout ce que je peux dire à leur sujet, parce qu’au lieu de se focaliser sur eux-mêmes, les gens se focalisent sur l’extérieure et essaient de les contacter mentalement. Certaines leur adressent même des prières. C’est cette programmation génétique qu’ils veulent que nous brisions. Ils veulent que nous arrêtions de quémander, d’attendre après un sauveur et que nous regardions en nous-mêmes. Arranger ce qui a besoin de l’être et passer à l’action. Ils ne sont pas là pour le faire à notre place. Ils ne sont pas là pour dire ’coucou, j’arrive, maintenant je suis là’. Le Père Noël existe donc décorez votre sapin. Ils ont été très clairs sur le fait que nous avons autant un rôle à jouer dans notre histoire future et comment les choses se déroulent, que les êtres qui participent à cette grande expérience.

DW : Peut-être que les gens ont du mal à comprendre pourquoi vous seriez aujourd’hui la seule personne publique à avoir été contacté par ces êtres. Pourquoi n’ont-ils pas élargis leur champ de contacts à ce jour ?

CG : Ils l’ont fait. Il y a des personnes qui ne sont pas présentés au public. Il y a des gens qui nous ont contactés de-ci, de-là, mais elles n’ont pas été amenées à se présenter publiquement. Beaucoup de gens ont rapportés que des personnes avaient été amenées au Commandement des Opérations Lunaires, déambulant en pyjamas. Il se passe beaucoup de choses. Les gens ont peut-être plus d’expériences qu’ils ne le réalisent. Ils pourraient leur…- d’habitude, vous savez…, quand les Aviens Bleus ont pris contact avec moi, ils l’ont fait d’abord quand j’étais dans un état de quasi-rêve pour que je ne sois pas trop effrayé. Et habituellement, c’est de cette façon qu’ils procèdent quand ils approchent des personnes. Quand ils commencent à montrer une énergie ou un signe qu’ils sont prêts, ils commenceront à les approcher dans les rêves. Et alors, quand ils font preuve de maturité et qu’ils sont prêts, plus de choses peuvent se produire.

DW : Qu’en est-il du phénomène des orbes ?

CG : Ce que je voulais dire par rapport à moi et qu’une des raisons pour laquelle j’ai été contacté et que je suis autorisé à avoir ces contacts. Car les contacts avec d’autres êtres faisaient parti du programme dans lequel j’ai été élevé pour se connecté avec d’autres êtres. Donc, pour eux, apparaître dans la maison de quelqu’un qui regarde l’émission et dire ’oui, je suis réel, enlève tes pantoufles et va changer le monde !’. Vous savez… les gens ne font pas cela pour les bonnes raisons. Nous devons nous motiver nous-mêmes et résoudre tous nos problèmes personnels et ne pas attendre après tous ces différents êtres sauveurs pour le faire à notre place, ou après des groupes de sauveurs. Nous devons dépasser cette programmation génétique où nous avons besoin d’un leader ou d’un sauveur.

DW : Vous avez précédemment mentionné à propos des orbes – sur la manière dont les gens sont contactés.

CG : Oui. Les personnes voient des orbes. C’est la façon la plus utilisée pour prendre contact. Et…

DW : Donc de quel façon cela pourrait arriver à quelqu’un ?

CG : Il serait dans une pièce et verrait un orbe zigzaguer dans les parages ou disparaître, ou il la verrait zigzaguer autour de lui, s’arrêter et disparaître. Et il penserait ‘wahou, c’était une expérience très intéressante’. Ou certaines personnes ont eu des communications conscientes avec ces sphères. Beaucoup de gens ne réalisent pas que lorsqu’ils voient ces sphères, ils ont une communication – ils communiquent avec leur conscience supérieure. Et ils n’ont pas conscience qu’ils communiquent avec les sphères qu’ils voient.

DW : Donc si la Cabale suit cette règle où ils ne peuvent pas totalement se cacher et agir sans nous en informer, alors pourquoi ces êtres positifs suivent des règles où ils se cachent ?

CG : Et bien, ce n’est pas que la Cabale ait des règles à suivre en nous montrant ce qu’ils font, mais que c’est de cette manière qu’ils manipulent la conscience collective. Et notre conscience collective est leur pouvoir magique. Ils nous montrent ce qu’ils font afin que nous manifestions ce qu’ils souhaitent.

DW : D’accord. Il semble juste que toute cette énergie négative générée par les choses qu’ils font ne leur suffit pas à générer l’énergie dont ils ont besoin à moins de nous dire ce qu’ils font. C’est le principe de Loosh, n’est-ce pas ?

CG : Pour mettre cela en perspective, ces êtres sphères n’entrent pas en contact avec d’autres êtres extra-terrestres dans notre système solaire ou avec  les anciennes civilisations séparatistes à l’intérieur de la Terre non plus. Qui sont pourtant beaucoup plus avancés que nous le sommes. Ils ne répondent pas à leurs salues. Ils ne leur répondent pas. Ils les ignorent. Donc, si vous êtes là-bas et que vous êtes ignorés, rejoignez le club ! Il y a plusieurs douzaines d’êtres qui veulent être dans le ‘secret des dieux’.

DW : D’accord. Donc, la question suivante est liée à cela. A part aider les autres à élever leur conscience, que pouvons-nous faire d’autres pour aider à mettre en place la révélation totale et les changements dans notre société ? Ils disent donc qu’au lieu d’aider les autres à élever leur conscience – parce que cela a été le message principal – que peut-on faire pour que la révélation totale puisse arriver ?

CG : Question très intéressante, période très intéressante. Maintenant, si vous ne voyez pas les révélations arriver petit à petit autour de vous, vous êtes dans un profond déni. Il y a un récit qui a été présenté sur la divulgation. Nous allons devoir vivre avec si nous ne sommes pas prêts à l’ébruiter et à faire savoir que nous voulons une divulgation totale.

Comment faisons-nous cela ? Nous allons devoir nous rassembler et surmonter toutes ces distorsions, nos vérités personnelles, ou simplement être d’accord pour être contre tous nos systèmes de croyances et faire ce que la Cabale a fait. Ils ont différents systèmes de croyances mais ils ont trouvé un but commun. Et un tout petit nombre – moins de 1% de la population – il fait quoi aux 99% de la population restante ? Imaginez ce que nous pourrions faire en tant que communauté, si nous pouvions être unis dans la communauté et être d’accords pour être contre certaines choses. Et nous focaliser sur notre but commun et notre ennemi commun. Faisant cela… - les méditations collectives sont géniales, mais élever notre conscience et celles des autres par notre comportement au quotidien – c’est la façon de faire sur le long terme. Mais nous sommes à court de temps et nous allons tous devoir risquer notre peau.

DW : Donc, nous parlons d’une divulgation totale. Et il semble que si… - pour revenir au thème central de la question – que l’individu qui regarde l’émission à cet instant est relativement sans pouvoir. Vous dites que ce sont des forces géopolitiques bien au-delà de notre contrôle. Ils ont les impulsions électromagnétiques. Ils pourraient mettre K.O. le réseau électrique. Ils ont les capacités de court-circuiter le réseau internet. Est-ce qu’il y a quelque chose que notre audience puisse faire ? Attendu que la plupart de ces personnes vous croient, ou ils ne continueraient pas à regarder. Ils ne sont pas assis là en se moquant de vous, en prenant leur pied à jouer les sceptiques. Ils vous croient. C’est une puissante coalition. Y a-t-il quelque chose qui peut être fait pour aider la mise en place de la divulgation totale ?

CG : Oui. Nous avons parlé plus tôt de la Cabale qui fait des choses au grand jour pour manipuler notre conscience collective. Une des choses principales qu’ils aient fait et de retirer toutes compréhensions et connaissances sur le pouvoir de co-création de notre conscience collective. C’est la seule façon de nous dominer. Nous pouvons utiliser notre conscience de co-création pour manifester le moment où nous aurons la divulgation totale.

DW : Ca ressemble à du charabia.

CG : Oui. Vous avez présenté dans vos émissions et vos propos… combien de fois avez-vous parlé des méditations collectives et de leurs effets directs ? Vous et moi avons parlé de scientifiques qui ont prouvé que le fait d’observer une expérience modifie son résultat. La conscience a un effet sur la réalité. Et que vous le croyez ou non, cela arrive. Et ce qui m’a été communiqué est que tous ces… - l’Alliance des Etres Sphères, les groupes de l’Intra-Terre, et même l’Alliance du Programme Spatial Secret – étaient assis là en se demandant pourquoi avec toutes ces informations que nous recevons, nous attendons toujours après des sauveurs au lieu de descendre dans la rue. Et c’est de cette initiative que les gens vont commencer à entendre parler par notre intermédiaire – l’unité dans notre communauté, les gens mettant de côté leurs différences et se focalisant sur la divulgation totale, pas d’une manière méditative, mais se présentant à une classe de population qualifiée qui, ayant cette information, qui ne portera pas un trop grand coup à leurs paradigmes – les amènera juste à réfléchir. Ensuite, ils se lanceront et commenceront à voir plus de nos informations et élargiront leur conscience pour aller vers la prise de conscience de toute la masse endormie. Notre conscience est comme un gouvernail de bateau. Nous pouvons aider à orienter dans quelle direction nous allons. Et cela a été clairement indiqué par les trois sources.

DW : D’accord. Prenons une autre question. ’Beaucoup d’entre nous aimeraient être à la fois en contact direct avec les gens de l’Intra-Terre et les extra-terrestres positifs aussitôt que possible afin que nous aidions la Terre et que nous apprenions d’eux. Cela fait longtemps que nous attendons que cela arrive. Y a-t-il un moyen quelconque de faire accélérer le processus du premier contact pour quelques groupes à la surface qui y sont déjà préparés ?’

CG : Je dirais d’arrêter de se focaliser sur eux et de commencer à se concentrer sur vous-même.  Quand vous serez prêts, cela sera plus susceptible d’arriver. Mais essayer de les contacter mentalement, cherchez après eux alors que vous n’êtes pas prêts peut… Souvent vous pensez être prêts, mais vous ne l’êtes pas. Et vous devez être prudents quand vous cherchez à avoir un premier contact, parce que comme je le disais, soyez prudent dans ce que vous souhaitez, parce que chacun veut vivre une expérience incroyable. Ils veulent avoir une expérience fantastique, mais cela peut très vite exploser en quelque chose de… et vous vous retrouvez à prendre part à quelque chose de beaucoup plus important que vous ne le vouliez vraiment. Vous pouvez soudainement, alors que vous êtes une personne introvertie qui n’aime pas se retrouver devant des gens, finir par être face à une camera chaque semaine. Ha, ha… Vous pouvez être tiré de votre zone de confort et mis dans… Vous ne savez pas ce qui peut arriver.

DW : Laissez-moi vous demander ceci : les gens ont l’air de penser que s’ils ont ces contacts c’est juste comme un merveilleux ‘trip’ cosmique. Est-ce que les lois de l’univers autorisent le côté négatif à riposter si quelqu’un recevait un tel contact ? Et si oui, quelle serait la riposte ? Qu’arriverait-il à quelqu’un qui parviendrait à établir ce genre de contact ?

CG : Vous pourriez commencer par avoir la visite des militaires – les groupes d’opérations secrètes, des Programmes d’Accès Spéciaux. Vous commencez à attirer l’attention d’autres groupes. Donc quand vous attirez l’attention d’un groupe… Vous n’attirez jamais l’attention que d’un seul groupe.

DW : Est-ce que les groupes de la Cabale ont la technologie pour savoir si quelqu’un a eu un contact ?

CG : Oui.

DW : Y a-t-il des façons de le détecter ?

CG : Oh, oui.

DW : Il y en a ?

CG : Oui.

DW : Les personnes qui posent cette question pourraient penser qu’elles sont dans une sorte de boîte de Petri protégée de ce qui les environne et fermée hermétiquement. Alors qu’en fait, ils deviennent partie intégrante de cette communauté quand cela arrive – une communauté qui est très au courant de ce qui se passe.

CG : Oui.

DW : Est-il possible que quelqu’un ayant reçu ce type de contact puisse commencer à recevoir télépathiquement des informations négatives qu’il pense être positives ?

CG : Et bien, oui. Une des choses que les militaires du Programme d’Accès Spécial fait est qu’ils utilisent la technologie de la Voix de Dieu et ils commencent à harceler les gens et les plonger dans la confusion – ils leur donnent des informations contradictoires à celles reçues. Ils vont faire une opération psychologique sur eux et amener les personnes à penser qu’elles sont folles ou amener leur famille à penser qu’elles sont folles et leur faire faire… de sales coups. Il y a des masses de livres sur leurs sales coups.

DW : D’accord. Nous avons encore le temps pour une question dans le peu de temps qu’il nous reste dans cet épisode et qui est différente des autres. Et cela concerne ces gens de l’Intra-Terre. ‘Est-ce que ces gens de l’Intra-Terre sont de quatrième densité ou sont-ils de troisième densité comme nous mais beaucoup plus avancés ?’

CG : Ils sont de quatrième densité. C’est ce qui m’a été directement communiqué lors de la réunion du Conseil de la Terre au sujet de ceux à qui j’ai rendu visite. C’est aussi le cas de la civilisation séparatiste Maya. Je le savais bien avant de rencontrer récemment ces groupes… Je savais pour le groupe séparatiste des Mayas et j’avais interagis avec eux brièvement. Et je savais qu’ils étaient de quatrième densité. Et alors j’ai aussi trouvé ces gens de quatrième densité.

DW : Je veux généraliser un peu pour bien se concentrer sur cette question et ses larges implications. Si ce que vous nous dites est vrai, il apparait qu’il y ait beaucoup d’êtres là-bas qui ont une consistance physique.

CG : Cela à voir avec la fréquence. La densité à voir avec la fréquence de leurs vibrations.

DW : Quand vous avez tendu la main pour toucher celles de Kaari, vous touchez des mains solides, n’es-ce pas ?

CG : Tout à fait.

DW : Vous n’ondulez pas à travers un nuage.

CG : Non.

DW : Donc, c’est la quatrième densité… Ils ont une certaine consistance physique.

CG : Tout à fait. Et nous-mêmes… de ce qu’on m’a dis, depuis au moins les années 1920, 1930, nous sommes dans une densité transitionnelle entre la troisième et la quatrième.

DW : Vraiment ?

CG : Dons nous sommes nous-mêmes dans un état de transition.

DW : Les extra-terrestres, en règle générale, laissent les corps derrière eux en cas de crash, Roswell en est l’exemple le plus populaire. Est-ce qu’un être de quatrième densité pourrait laisser son corps mort sur place ?

CG : Oui.

DW : Il peut ?

CG : Oui !

DW : Donc ils sont fait de chairs et de sang ?

CG : Oui, oui.

DW : Est-ce qu’il y a des êtres de troisième densité qui nous apparaissent comme des extra-terrestres ou est-ce que les extra-terrestres sont au moins de quatrième densité – à la connaissance de ce que la Cabale et ces groupes voient ?

CG : La plupart d’entre eux sont de quatrième densité. Il y a ceux qui sont de la race des marchands – des êtres typés très, très, très troisième densité.

DW : Ce sont ceux dont vous parliez avec un aspect proche du cheval – ils ont une face de cheval ou d’âne ?

CG : Comme un chien. Plus comme un…

DW :… un chien.

CG : Oui. Un aspect canin, type chien.

DW : D’accord. Donc ils sont de troisième densité mais très vieux ou quelque chose comme ça ?

CG : Beaucoup de ces groupes sont… Vous avez des groupes de 3ème, 4ème et 5ème  densités. Dans la Super Fédération, certains de ces groupes… et beaucoup de ces derniers au sein de la Super Fédération font référence à eux comme Les Gardiens, sont de densité supérieure – sont de 4ème et 5ème densités. Donc nous avons beaucoup d’idées préconçues au sujet de ce que sont les dimensions, ce que sont les densités, ce qui arrivent entre les densités. Est si les choses s’éliminent progressivement ? Dans un futur proche, nous allons avoir beaucoup d’informations qui vont changer notre façon de concevoir  tous ces termes.

DW : Donc, juste pour résumer ce que vous dites, notre point de vu traditionnel – disons judéo-chrétien – que nous devenons une boule d’énergie quand nous ascensionnons à autre niveau d’évolution humaine est une idée fausse en comparaison de ce que nous savons maintenant d’après les éléments que vous observés sur le terrain et partagés avec nous.

CG : Tout à fait. C’est plus une transformation de la conscience et quand cette transformation de la conscience survient, le changement vibratoire de la conscience se passe à l’intérieur d’un environnement qui a une énergie vibratoire plus élevée. Votre conscience… Votre accès à la conscience vous permet de manifester les choses dans votre réalité.

DW : Donc, on peut être un être de chair et de sang et être capable de marcher sur l’eau, de léviter, de manifester des objets – ce genre de choses.

CG : Pensez-vous ce que serait miraculeux pour nous, oui.

DW : C’est très sympa. C’est tout le temps que nous avons pour cet épisode. Je suis votre hôte David Wilcock. Nous avons le seul et unique Corey Goode avec nous. Je suis enchanté de discuter avec lui de toutes ces choses. J’espère que vous aimez. On se voit la prochaine fois.


Politique d’utilisation : S’il-vous-plaît, ne publiez qu’un tiers de cet article et ajoutez un lien pour cette page, pour la suite du texte. Vous pouvez citer des portions de l’article. Il serait grandement apprécié que ceux qui publient cette information suivent ce critère.

Loading...