L'INCROYABLE HISTOIRE CONTINUE (PARTIE 1)

Rense Radio Interview avec William Tompkins, le Maj. George Filer & Frank Chille – 4 mai 2016


admin    10 mai 2016

space_craft.jpg

Listen:

(start at 00:58)

Jeff Rense: D'accord. Ces deux heures vont tout simplement être fascinantes. Nous avons à passer avec (grand plaisir) cette séance de deux heures, avec William Tompkins. Et, bien sûr, avec Bill il y aura (le Major) George Filer et Frank Chille. Bill?

William Tompkins: Oui, je suis là.

Rense: Commençons avec ceci et, nous allons voir les choses à mesure que ça se présente. La dernière fois que nous avons eu Bill avec nous, nous sommes allés dans certains domaines extraordinaires, et ce que nous allons faire ce soir, c'est de continuer à élargir les horizons, et je veux dire jusque dans l'espace.

Nous allons regarder dans cette direction, et voir ce que Bill Tompkins sait, ce qu'il peut partager avec nous, et nous avons aussi quelques photos. Si vous allez à la page d'accueil de Rense.com, jetez un oeil là-bas et il devrait y avoir des photos sous le nom de Bill. Il y a des choses très provocantes là.

Si vous vous souvenez, Bill, où en étions-nous la dernière fois que nous avons laissé le récit, et où voulez-vous reprendre?

Tompkins: Eh bien, nous avons quitté, au milieu vraiment, et si possible, je voudrais revenir vers 1942. Si nous pouvions commencer par là.

Rense: OK. Oui.

Tompkins: Il y a une situation que je pense, est difficile à réaliser pour les gens, et qui est que, lorsque les Reptiliens ont fait leur accord avec Hitler et les SS, c'était tout à fait différent que toute autre chose sur la planète.

Rense: Quand tu dis . . . qui . . . Je suis désolé, Bill. Qui a fait l'accord?

Tompkins: Hitler a fait des ententes pour accepter l'aide des Reptiliens.

Rense: Les hors-planète. . . Je voulais juste m'assurer que tout le monde est au même point. Nous parlons de la visite d'une race intelligente, très intelligente, une forme de vie qui sont communément appelés les Reptiliens. OK. Allez continuez.

Tompkins: OK. Maintenant, cela a changé l'Allemagne en un pays totalement différent. Mais alors, bien sûr, le peuple Allemand, n'était même pas autorisé à savoir que cette aide extraterrestre avait été donnée aux SS.

Maintenant, quand je disais donné, ils ont effectivement reçu du matériel. Ils n'ont pas eu de livre pour leur dire comment faire fonctionner un OVNI. Ils ont reçu les OVNIS, pas qu’une seule classe, mais 7, 8 classes et types différents - même des grands véhicules spatiaux en forme de cigare.

Maintenant, le point ici est que cela signifiait, que les Allemands étaient totalement plus avancés et capables, d'apprendre à utiliser ces véhicules, et d’aller dans l'espace avec les groupes Reptiliens, et opérer avec eux dans la galaxie, à faire essentiellement ce que l'Allemagne allait faire sur cette planète, qui était essentiellement de se débarrasser des gens dont ils ne veulent pas sur la planète, et de faire du reste d'entre eux, leurs esclaves.

Rense: Un peu comme les communistes soviétiques avaient l'intention de faire.

Tompkins: Exactement. Mais la grande différence ici est que, quand nous nous sommes impliqués dedans, c'est comme, quand j’ai travaillé pour l'amiral Rikibana en 1942, et il y a eu ces 29 premiers agents de la Marine, des espions, en Allemagne. Et ils étaient là depuis au moins un an, avant mon arrivée.

Rense: Uh huh.

Tompkins: Ils revenaient aussi rapidement qu'ils le pouvaient, aussitôt qu'ils obtenaient de nouvelles informations.

Rense: Et donc, c'est de toute évidence, une pénétration étonnante que le renseignement Américain a pu faire en quelque sorte, les hommes qui parlaient couramment l'allemand, avaient des références et des papiers d'identification, pour en quelque sorte les faire placer dans des positions d'une extrême importance dans le Troisième Reich.

Tompkins: Ils étaient des agents de la Marine - des espions de la Marine. Et ces gars étaient brillants. Et donc, ils sont entrés dans la plupart des régions en Allemagne, et dans les pays occupés. Ils ont découvert tout ce qui se préparait, là où l'Allemagne avait alors des OVNIS avec des vitesses capables de. . . près de la vitesse de la lumière.

Ils avaient des armes qui étaient tellement avancées, que rien de ce que nous avions ici aux États-Unis . . nous ait donné la moindre idée. Ainsi, les Allemands ont eux-mêmes rapidement mis . . . ces véhicules en production.

Et contrairement aux États-Unis, nous devions prendre les informations que les agents de la Marine nous donnaient, les diffuser vers tous les organismes top-secret des États-Unis - les installations de la Marine, les universités, Cal-Tech, JPL, tous, Lockheed, Douglas, Boeing. Tout le monde a eu leurs paquets, d'accord?

Mais notre position était totalement différente de celle des Allemands. Et plusieurs années se sont écoulées avant que deux ovnis se soient écrasés et que nous avions pu les étudier.

Rense: Oui, 1947.

Tompkins: C'est vrai. Et il est donc extrêmement intéressant que nous devions essayer de faire de la rétro-ingénierie de tout, dans ces OVNIS qui se sont écrasés. Cela nous a pris des années.

Rense: Oui, les Allemands n'ont pas eu cet obstacle. Mais il y a, de toute évidence, des gens là-bas en ce moment qui disent: «Que diable? S'ils avaient cette technologie, comment se fait-il qu’ils ont perdu la guerre?»

Tompkins: OK. Voilà une extrêmement bonne question. La meilleure façon d'y répondre est que dans les faits, ils n'ont pas perdu la guerre. Nous n'avons pas gagné la guerre.

Ce qui est arrivé, c'est que les Allemands ont été contactés par tous les groupes de la Marine et des renseignement militaires des États-Unis. Ils sont allés et ont pris des dispositions pour prendre un nombre important de scientifiques Allemands, et les amener aux États-Unis. Cela a été appelé le Projet Paperclip.

Rense: Oui, des milliers d'entre eux. Oui, il y en avait beaucoup.

Tompkins: Il ne semble pas, qu'il n'y en avait que 6 ou 7. Comme vous l'avez dit, il y avait des centaines, et des centaines, et des centaines. Maintenant, ces Allemands, ont ensuite effectivement été assignés dans cette chose appelée NASA. Et ils ont essentiellement constitué de 80 ~ 90% de la NASA. Mais c'était juste la première étape.

Rense: Wow!

Tompkins: Ils ont continué à tout distribuer vers toutes les principales sociétés biomédicales Américaines et les systèmes qui étaient dans l'aérospatiale aux États-Unis. Ils ont ensuite travaillé dans ces entreprises, et ils ont travaillé dans la mesure où ils ont pris le contrôle de l'administration financière de ces entreprises. Et, bien sûr, les Bilderberg et les Trilatérale ont tous été impliqués dans cela.

Mais le point est, que l'Allemagne a eu quatre ans, avant de perdre la guerre, ils ont décidé que cette formidable opportunité qui leur était donnée, d'avoir tous ces systèmes spatiaux avancés, et ils ont dit: «Nous allons déménager en Antarctique.»

Et à ce moment particulier, les Reptiliens, les extraterrestres, avaient trois grandes cavernes en sous-sol, sous la glace, en Antarctique. Et ils en avaient aussi deux petites.

Et ils ont remis les deux petites aux SS, et ils ont ensuite pris des dispositions pour que les Allemands conçoivent et construisent d'énormes sous-marins pour les transports. Ils n'avaient pas de torpilles à bord. C'étaient juste de grands transporteurs.

Rense: D’accord. Bon.

Tompkins: Et ils ont commencé à déplacer la construction d'OVNIs plus avancés, en effet l'Allemagne était entrée dans la construction de ces différents types d'OVNIS, qui leur avaient été donnés. Ils ont commencé cela quatre ans avant la fin de la guerre.

Rense: Vraiment?

Tompkins: Donc, ils avaient un très grand nombre d'esclaves - du travail d'esclaves - qu'ils ont amenés là-bas aussi. Et les familles de tous les Allemands SS sont aussi allées là-bas avec eux.

Rense: Eh bien, ces cavernes. . . Ici, j'ai des vidéos sur l'expédition originale Allemande en Antarctique 1938-1939.

Tompkins: Oui.

Rense : Maintenant, ce voyage, comme vous le savez, a été capté sur film et ramené, puis certainement une version filtrée en a été éditée et publiée dans les salles de cinéma Allemand. C'était comme de la téléréalité. C'était comme un morceau de film de 10-12 minutes, qui montrait les explorations et les recherches des navires Allemands qui descendaient en Antarctique.

Tompkins: Oui.

Rense: Maintenant, ma question est, dans ces films, il y avait des instantanés de gigantesques cavernes souterraines. Je vais tous les extraire des films. Ceux-ci sont vieux et granuleux, mais ils sont encore regardables. Ils sont accompagnés de musique wagnérienne, avec un peu comme une bande-sonore d'un narrateur ici et là.

Mais c'est une chose remarquable à voir, parce que c'est ce qu'ils ont admis avoir trouvé en Antarctique, et ma question est, Bill, comment sont-ils allés là-bas dans ce continent de glace, et trouvé ces cavernes juste comme ça, dans ce voyage là-bas ? On a dû leur avoir monté où elles étaient. Sûrement.

Tompkins: Exactement. Et ils ont eu l'information où elles étaient, du peuple extraterrestres Reptiliens.

Rense: D’accord.

Tompkins: Ces cavernes effectivement, elles étaient comme de grands pays.

Rense: Eh bien, dans les photos que j'ai. . . Il y a peut-être, je vais deviner, comme un tiers à un demi-mille de travers, des centaines et des centaines et des centaines de pieds de haut - d'énormes cavernes sous la glace. Pas de glace en vue. De l'eau courante. Parfaitement habitables.

Tompkins: Oui. Et juste à côté, il y avait ces trois énormes cavernes.

Rense: Je le crois. Je le crois.

Tompkins: Vraiment. Et donc ce qui a eu lieu alors, est que, alors que nous, de la 8e Air Force et les Britanniques, étions en train de bombarder l'Allemagne, nous en étions comme à des minutes, non pas des années, de perdre cette guerre. Mais cela ne faisait aucune différence pour l'Allemagne, parce que non seulement Hitler et sa petite amie étaient partis en Amérique du Sud, mais en fait, beaucoup d'Allemands aussi

Rense: Bohrman, Mengele, oui, il y en avait beaucoup là-bas. Des milliers.

Tompkins: Et tout cela s'est mis en place. Ils ont infiltré notre aérospatial, et les top niveaux de nos systèmes médicaux ici dans le pays, et essentiellement, ils se sont emparé de la NASA, et ensuite, bien sûr, ils ont dirigé, les missions Apollo, qui étaient des missions Allemandes, avant de quitter l'Allemagne et de s’en aller en Antarctique . Voilà ce que l'Allemagne a fait.

Rense: D’accord.

Tompkins: Alors ils sont venus ici et ils ont fait la même chose. Je ne pense pas que, si nous nous asseyons et que nous faisons en sorte d'évaluer la chronologie de tout cela, je pense que c'est un peu difficile de croire que vous n'avez pas gagné la guerre. Et il est très difficile de se rendre compte aujourd'hui encore, que c'est toujours un élément en contrôle majeur aux États-Unis. Et en fait, en Angleterre aussi.

Rense: Uh huh.

Tompkins: C'est fou.

Rense: Oui. Extraordinaire. Permettez-moi une pause maintenant pour dire «Bonjour» au Major George Filer, qui est là maintenant, et a très calmement écouté. Bonjour, George. Bon retour.

Maj. George Filer: Revenu hier, donc je suis heureux d'être de retour.

Rense: Oui. C'est vraiment du matériel étonnant que Bill Tompkins nous présente, et Frank Chille, qui de nouveau ce soir, a rendu cette rencontre possible, je vous remercie, monsieur. Bienvenue.

Frank Chille: Il y a quelques grandes histoires que Bill peut partager avec nous, en rapport avec ces photos que je vous ai envoyées. Il vous a probablement dit, que ce disque Allemand a 250 pieds de diamètre.

Rense: Oui, nous allons aller les regarder tout de suite. Bill, êtes-vous près d'un ordinateur?

Tompkins: Oui.

Rense: OK, savez-vous comment vous rendre à ma page d'accueil?

Tompkins: Non, je ne le sais pas. Donc, nous devrions laisser cette partie pour le moment alors, nous ne devons pas prendre le temps de passer à travers ça.

Rense: OK. Eh bien, peut-être vers la fin, nous allons vous amener sur cette page afin que vous puissiez voir les photos et nous pourrons en parler après la pause.

Tompkins: OK.

Chille: Je lui ai fourni des copies papier de ces photos.

Rense: Oh, génial. Alors, vous avez des copies papier de ces photos, Bill, donc nous allons le faire après la pause, de toute façon. Maintenant, Antarctique. Technologie avancée. NASA - une opération allemande. Les Allemands nous ont amenés dans l'espace. Les Allemands nous ont amenés sur la Lune, si en fait nous sommes allés sur La lune, et la plupart des gens pensent que oui.

Tompkins: Nous y sommes allés.

Rense: Ils étaient absolument derrière la construction, et Bill était un concepteur de certains de ces énormes vaisseaux spatiaux. Il n'y a pas d'autre mot pour les décrire. Ils ont été construits apparemment, soit en morceaux ici, ou construits dans l'espace. Quelle était la vérité sur ceci, Bill?

Tompkins: Parlons-nous des Solar Warden?

Rense: Oui.

Tompkins: OK. Les plans de certains d'entre eux étaient dans les installations d'ingénierie Douglas Santa Monica, dans l'équipe de chercheurs secrets

Rense: Quelles années était-ce, Bill? Excusez-moi. Vers quelles années environ cela s'est-il passé?

Tompkins: C'était en '42, '46. Cette période de temps.

Rense: OK. Alors c'est pendant la guerre, les gens. Ils concevaient des vaisseaux à Douglas Aircraft, pendant les années de guerre. D'accord.

Tompkins: Et, bien sûr, nous utilisions les renseignements que le. . . dans le bureau de l'amiral Rikibana. Il était le commandant de la Naval Air Station à San Diego, et j'étais son porte-parole. Personne ne savait ce qu'il était en train de faire, avec ces agents revenant d'Allemagne, avec toutes ces informations de l'espace.

Rense: D’accord.

Tompkins: Alors plus tard, je suis allé travailler pour Douglas dans l'équipe secrète des chercheurs. Et l'une des choses intéressantes est que, l'un des paquets, un paquet de plans, que j’apportais en avion de part et d'autres du pays, avec toutes ces informations à transmettre aux organisations aérospatiales, j'ai en fait, retrouvé un de mes propres paquets, que j'avais fait il y a 10 ans, 12 ans et donné à Douglas.

Rense: Sensationnel. Tu m'en diras tant!.

Tompkins: Totalement fou!

Rense: C'est fou. OK. Donc, ma question au sujet de ces énormes engins . . . Vous avez entendu Bill les mentionner. Et si vous ne comprenez pas, c'était les Solar Warden. Comme celui qui dirige une prison - un protecteur, un garde. Solar Warden est le nom du programme. Ces gros vaisseaux, qui ont été construits, comment ont-ils été construits et où étaient-ils construits? Voilà la grosse affaire. Ont-ils été construits ici et transportés par avion dans l'espace? Ça doit.

Tompkins: OK. Non, ce n'était pas le cas.

Rense: Ah, bon, voyons. Allons-y.

Tompkins: OK. L'une des installations utilisée, est à l'est des monts Wasatch en Utah. C'était une très, très grande caverne. Il y en a des plus petites adjacentes, mais c'en est une gigantesque. Et ils ont été en mesure de mettre en place des systèmes spatiaux Lockheed, des installations Northrop-Grumman, et même Boeing a été impliqué dans la construction proprement dite, de ces transporteurs d'engins spatiaux, longs d’un kilomètre, et maintenant la Marine possède huit de ces engins transporteurs spatiaux de vaisseaux de combat, en patrouille dans la galaxie.

Je ne connais pas la mission réelle actuellement, mais pour la plupart, les premiers ont été construits et sont allés dans la galaxie, parce qu'ils ont été construits ici. Ils fonctionnent avec un seul des huit à opérer autour du système solaire. Les autres opéraient dans la galaxie, dans des missions conjointes, contre les Reptiliens et autres mauvais groupes, mais travaillaient conjointement avec la flotte des Nordics, et qui étaient les gens qui au moins, nous avaient aidé avec Apollo.

Rense: Uh huh.

Tompkins: Ainsi, les véhicules sont en fait construits un peu comme à la façon d'un aéronef, un porte-avions, et il est intéressant de noter que Northrop, Northrop-Grumman, ont mis sur pied un programme où ils sont retournés en Virginie, et ils y ont acheté la plus grande installation de construction de porte-avions sur la planète.

Ils ont acheté cela afin de pouvoir y faire venir leurs ingénieurs, et travailler avec toutes les constructions et des gens d'ingénierie de la Marine, lesquels ont construit les porte-avions.

Rense: Donc, c'était l'emplacement d'un énorme chantier naval de construction. Ça doit.

Tompkins: Oui.

Rense: Ils mettent les vaisseaux achevés à l'eau, quelque part. OK.

Tompkins: En effet, c'est le chantier Newport News, en Virginie.

Rense: Compris.

Tompkins: Et ils ont alors envoyé leur personnel, les gens de Grumman, étudier avec les ingénieurs de la Marine, les concepteurs de toutes les sections d'un porte-avions. Et de façon assez surprenante, Newport News a également construit les sous-marins de la Marine.

Et chez Douglas, dans le groupe des chercheurs secrets, nous étudions chaque type de véhicule spatial dont nous pourrions avoir besoin pour aller dans la galaxie, et par la suite, notre Marine Américaine aussi. Donc, les sous-marins sont venus, et nous en avons discuté.

Nous nous sommes dits, «C'est la chose la plus facile, la façon la plus rapide de pouvoir aller là-bas. Nous allons prendre un sous-marin régulier de la Marine, en retirer l'ensemble du système nucléaire, y mettre le système anti-gravité, et nous allons les utiliser tout de suite. "

Rense: Donc, c'était dans les années 1950.

Tompkins: Oui.

Rense: D’accord. C'est . . . J'allais poser des questions sur la propulsion, donc soit on nous l’a donné ou autrement, nous avons fait la rétro-ingénierie de systèmes de propulsion anti-gravité, qui ont ensuite été installés dans les sous-marins, en phase de construction. Conversion très simple en fait. Très intelligent.

Tompkins: Oui.

Rense: Un instant maintenant, Bill. Nous devons faire une pause pour seulement quelques minutes. Nous revenons tout de suite après avec Bill Tompkins. Son livre est "Selected by Extraterrestrials" (Choisi par les ExtraTerrestres), le premier volume de peut-être quatre volumes à venir.

Et vous pouvez l'avoir en direct sur votre écran en cliquant simplement sur le nom Bill Tompkins et les invités. Jetez un coup d'oeil. Les amis, ne rejetez pas ces infos à priori, toutes les choses de ce genre. Il n’y a de fumée sans feu. Rappelez-vous de cela. De retour dans quelques minutes...

........

Rense: OK, passons tout de suite à notre invité M. Bill Tompkins. Y a-t-il quelque chose que vous voulez ajouter à ceci, George Filer de cette première demi-heure que nous avons fait avec Bill ce soir?

George Filer: Eh bien, je suis allé dans le chantier naval, de porte-avions et de sous-marins à Newport News. Je suppose que là-bas, vous pourriez, en théorie, y installer dedans, un système anti-gravitationnel et le faire fonctionner comme vaisseau spatial.

Rense: Pourriez-vous construire quelque chose de grand comme un porte-avions, à votre avis, dans ce chantier sans attirer beaucoup d'attention? À quoi le feriez-vous, ressembler. . . Je vais demander ceci à Bill dans quelques minutes. Alliez-vous le faire ressembler à un transporteur ou le faire ressembler à un vaisseau spatial? Que feriez-vous?

Filer: Eh bien, certains de ces secteurs sont du genre bloqués. En d'autres termes, il faudrait un certain groupe d'hommes qui . . .

Rense: Oui, vous devriez voler au-dessus, de ce qui serait un espace aérien restreint, je pense.

Filer: Ou vous pourriez lancer. . . Vous savez, le démarrer et puis travailler dessus plus tard, et parfois, dans un autre endroit.

Rense: Donc, construire un grand vaisseau comme un transporteur à Newport News, cela aurait pu facilement ouvrir  la voie à tout le soutien de construction, et la technologie nécessaire, pour construire autre chose dans une de ces grandes . . . nous les appellerons une baie, où ils vont construire quelque chose. D'accord, bon, George. Frank, avez-vous quelque chose à dire à ce point-ci?

Frank Chille: Oui, Je pense que, ce que Bill a essayé de suggérer, c'est qu'ils ont pris ces dessins de cales sèches, et les ont copiés ailleurs, soit dans une caverne ou un autre endroit, pour construire ces bâtiments.

Tompkins: Ah, en effet.

Chille: Ils n'ont pas utilisé les installations à Newport News. Ils ont utilisé les dessins des cales sèches, et les ont modifiés.

Rense: Voyons ce qu'en dit Bill Tompkins. OK, Bill, dites-nous comment ils ont fait. Était-ce . . . Est-ce exact ce que Frank a dit, qu'ils sont allés à Newport News, copié les baies de construction en cale sèche pour ces énormes navires, et les ont reproduits dans des cavernes sous la terre? Est-ce exact?

Tompkins: Oui. C'est en fait exactement ce qui s'est produit, parce que sûrement, vous avez déjà vu, une grue mettre une section d'arc sur un porte-avions. C'est un énorme gros morceau, qu'ils soulèvent et ils les assemblent. Et donc, c’est le même genre de construction d'assemblage que bien sûr, ils ont utilisé dans les installations souterraines en Utah.

Ainsi, la courbe d'apprentissage. . . Ce fut un super moyen de le faire parce qu'ils sont passés par cette phase d'apprentissage. . . Ceci est une entreprise qui construit des avions. D'accord? Northrop-Grumman construit des avions.

Rense: D’accord.

Tompkins: Et ceci n'est pas du tout leur domaine. Ils ont réalisé cela, alors ils ont emprunté de l'argent et ils ont acheté le tout - Newport News Construction Navale, qui est le. . . en fait, il datait de la Guerre Civile.

Rense: Huh.

Tompkins: Cette installation.

Rense: Wow!

Tompkins: Et donc c'est en opération depuis des années. Et c'est la plus grande installation de construction de navires de guerre sur la planète. Donc, pour l'utiliser et étudier la construction, c'était parfait. Et puis il suffit d'utiliser le même bloc un peu comme. . . en fait. . . les enfants qui jouent avec la boîte, construisent la boîte en l'assemblant, exactement comme vous assemblez un porte-avions.

Rense: Je vois.

Tompkins: Ainsi, la même technique d'assemblage et d'ingénierie a aidé à construire ces transporteurs d'engins spatiaux longs d'un kilomètre.

Rense: D’accord.

Tompkins: Et il y a eu un certain nombre de sous-marins __, qui ont été convertis, mais en réalité en d'autres types de vaisseaux de combat, des vaisseaux de combats spatiaux, et des vaisseaux de soutien pour les huit groupes de combat de la Marine, et dont les Solar Warden font partie effectivement.

Rense: Les Solar Warden comptent huit groupes de combat. Ce sont, je suppose, comme des groupes de bataille navale sur les océans, mais ils sont dans l'espace.

Tompkins: Oui.

Rense: Même genre de concept.

Tompkins: Et ceux-ci étaient en réalité . . . les premiers ont volé dans la galaxie et ils ont. . . Ils ne disposaient pas d'installations pour l'entretien ou les opérations, ou des changements, ou de faire fonctionner de nouvelles armes, quoi que ce soit, tout cela devait être fait sur les planètes, d'autres étoiles.

Rense: Maintenant, pourquoi aller à l'extérieur du système solaire pour cela? Si rapidement. Je veux dire, c'est un grand bond rapide. Je pourrais voir certains vaisseaux- je joue à l'avocat du diable ici – mais là vous allez hors planète.

Vous allez dans le système solaire. Il y a beaucoup de choses à voir dans notre système solaire. Donc, ils pourraient construire des bases comme vous le savez, sur la Lune, sur Mars, sur Vénus, qui sait. Mais pourquoi aller dans la galaxie?

Tompkins: OK. La première raison est que, ce n'est pas notre lune, de même que ce n'est pas notre planète. Vous avez à vraiment vous aligner dans le programme. La Lune n’est pas une lune. Elle  est creuse. Il s'agit d'un énorme centre de contrôle pour cette région de la galaxie.

Rense: Vraiment? Qui la dirige? Bill, qui dirige ce centre de contrôle?

Tompkins: Nous avons probablement des gens de 10 ou 12 civilisations extraterrestre séparées qui le font - dont les Reptiliens. Et voilà la raison pour laquelle, nous ne sommes pas retournés sur la Lune.

Rense: Je pense qu'on nous a dit de ne pas y retourner,. Oui.

Tompkins: Oui. Et on s'est fait dire par les Reptiliens là, "Allez-y et terminez deux ou trois autres missions, mais ramassez vos cailloux et prenez vos photos, et ne revenez pas. Ce n'est pas votre Lune.”

Rense: Cela va certainement de pair avec les rapports des astronautes, que nous avons vu, et vous pouvez les trouver en ligne, qu'ils ont vu un énorme vaisseau spatial garé sur le bord du cratère, où l'une des missions a débarqué.

Il y a tellement de photos montrant des formations très, très étranges sur la lune, des choses anormales. Nous savons ce qu'il y a sur Mars. C'est jonché de débris d'une civilisation avancée là-haut.

So, OK, la lune a commencé par être, je vais deviner, un corps planétaire normal et ils l'auraient creusée. Ils l'ont évidée et ils l'ont convertie à un énorme labyrinthe de cavernes. Est-ce exact ou bien, est ce que le tout est une construction érigée, avec l'idée qu'elle était déjà complètement creuse?

Tompkins: OK. Il y a deux versions concernant cela, et je dois dire que je ne peux pas vous dire laquelle est la bonne. L'une était qu'il s'agissait d'une planète partiellement creusée. L'autre est que c'était un véhicule neuf qui a été construit.

Rense: Wow!

Tompkins: Mais elle est complètement creuse. Elle est remplie. . . Il y a toutes ces villes de part en part - à l'intérieur. Et la meilleure chose à faire, est de travailler avec la Marine Nordic. OK?

Rense: La Marine Nordic. OK.

Tompkins: Oui. Ce n'est donc pas les Solar Warden de la marine Américaine, mais nous opérons, et l'avons fait, depuis les années 80, avec la Marine Nordic. Et ces gens. . . Il est plus facile de décrire la situation. . . Pour tous les dix groupes de combat de la Marine Nordic, les Reptiliens en ont 100.

Donc, par le nombre, nous sommes en quelque sorte, en situation désavantageuse, mais la Marine Nordic nous a été extrêmement favorable. Notre Marine travaille avec eux, et dans l'espace, elle est en fait en guerre, non seulement contre les Reptiliens, mais aussi plusieurs autres mauvaises civilisations.

Rense: Est-ce une guerre de tirs, ou est-ce une guerre diplomatique?

Tompkins: Les deux à la fois. Et c'est les deux à la fois et, malheureusement, parfois ça devient des tirs. Et donc, ce que vous avez alors, ce sont nos groupes de combat de Solar Warden, sept d'entre eux en tous cas, qui sont en service, et reçoivent des mises à jour de nouveaux équipements et de la maintenance et tout cela, dans les installations de la Marine Nordic.

Rense: Sur la Lune.

Tompkins: Pas sur la lune. Dans la galaxie.

Rense: Wow! D’accord. Donc, nous n'avons pas de de modèle-Ts. Nous avons des véhicules spatiaux avancés, avec hyper-drive, anti-grav qui voyagent apparemment tout partout.

Tompkins: Oui.

Rense: Nous avons . . . Regardez c'est un joli grand saut plutôt rapide, Bill. Ces autres races ont été là probablement pour des milliers d'années. On nous donne les clés de la nouvelle T-Bird et on nous dit: «Vas-y» et nous décollons. Nous allons dans l'espace, et nous sommes partis et en courant.

Tompkins: Eh bien, nous n'avons pas exactement eu les clés. Nous avons dû prendre du recul et regarder ce que la Russie avait, et ce que l'Allemagne avait, car ils ont aussi reçu des véhicules – de tous les différents types, en fait plus de 40 différents types de véhicules. OK?

Rense: Où avez-vous eu ce chiffre, Bill, des espions qui revenaient?

Tompkins: Oui. Et ceci est tout à fait différent. Nous avons dû étudier à partir de ce qu'ils nous ont dit. Et ces paquets étaient la raison pour laquelle l'amiral Rikibana me faisait m’envoler vers ces bases, avec des propositions, et ces paquets, et faire en sorte que les universités, et toutes les forces navales, et les organismes de recherche militaires, tous prennent un paquet et essaient de le faire fonctionner. Mais nous avons eu un paquet. Pendant un certain temps, nous n'avions rien eu, même pas les parties comme les ovnis écrasés.

Mais l'Allemagne a eu des véhicules neufs, tout brillants – des OVNIs.

Rense: Des Reptiliens?

Tompkins: Des Reptiliens. On n'a pas eu les clés. OK?

Rense: Je comprends.

Tompkins: Ce que nous avons obtenu, ce sont des informations.

Rense: Uh huh.

Tompkins: Et nous avons dû travailler avec ça.

Rense: Wow! Maintenant, c'est à votre tour . . . OK, nous allons. . . Si vous avez ces photos, nous allons aller regarder ces photos maintenant.

Tompkins: OK.

Rense: Et pour nos auditeurs, allez à la section invité. Vous savez où ça se trouve sur le côté gauche [en fait le côté droit] à Rense.com, et chercher Bill Tompkins. Regardez là et vous verrez "L'Incroyable Histoire Continue" et vous y verrez le lien "Photos". Cliquez sur les photos.

Et la première image qui apparaît est un grand engin, en forme de disque, avec une couple de lumières visibles. Apparemment, cela s’était posé sur le pont d'un porte-avions Américain. Parlez-nous de cette image, Bill. C'est quoi l'histoire?

Tompkins: OK. En fait, l'engin volant que vous y voyez sur le pont d'envol, ce sont des A-6s, qui sont des engins volants d'attaque.

Rense: D’accord.

Tompkins: Et ce navire est le USS Coral Sea.

Rense: Quand était-ce, pendant Vietnam?

Tompkins: No. Juste avant cette période.

Rense: OK.

DiscLandedonAircraftCarrier

Tompkins: Vous voyez le pont et l'aéronef en train de s’y poser, je veux clarifier cette situation au sujet de son train d'atterrissage. Ce train d'atterrissage se replie vers le centre. Il ne se plie pas vers les ailes.

Rense: Je comprends.

Tompkins: . . . vers la pointe. Donc, il se replie. Et la partie blanche en dessous, c’est juste de la lumière réfléchie. Ce n'est pas du gaz ou quoi que ce soit. Vous remarquez qu'en-dessous, le navire est réellement lumineux. Et ça, c'est le rayonnement qui sort du fond de la soucoupe.

Rense: Maintenant, vous parlez de rayonnement. Parlons-nous genre de sorte de lumière plasma anti-gravité ? Est-ce un truc radioactif?

Tompkins: Hé bien, OK. Mais ce n'est pas radioactif. C’est du rayonnement de lumière.

Rense: C’est de la lumière qui rayonne. OK. J’ai compris.

Tompkins: Du rayonnement de lumière. OK? Et ce véhicule s'est ensuite posé, et il y a toute une histoire sur la façon dont cela a eu lieu, et si vous regardez dans mon livre et allez à la page 2, de façon assez surprenante, vous allez lire le récit de l'atterrissage.

Rense: D’accord.

Tompkins: Ça c’est l'un, parmi un certain nombre, d'ovnis extraterrestres Nordics qui ont débarqué sur les porte-avions de la Marine Américaine. Et ce que vous regardez. . . Vous le voyez à partir du bas du pont du transporteur, parce que les plus anciens étaient beaucoup plus loin, dans les photos que vous avez plus tard.

Rense: Vous connaissez vos porte-avions, Bill. Bill Tompkins était un constructeur de génie de répliques modèle réduit, quand il était jeune. Voilà comment il est entré dans la Marine, en premier lieu. Cela dit: «Photo officielle de la Marine des États-Unis» à droite. Mais beaucoup de gens diraient: «Allez, c'est facile. Photoshop, pas de problème.»

Tompkins: Oui. OK, mais permettez-moi de vous expliquer un peu plus. Encore une fois, vous regardez cela de juste. . . Ceci est le premier pont . . . le dessus du premier pont.

Rense: Le dessus du premier pont.

Tompkins: Oui, le pont d'envol. Et vous voyez l'angle gauche de la zone d'atterrissage, et parfois de décollage, où le pont d'envol n'est pas rectangulaire. Il a une énorme structure en porte-à-faux, au-dessus du côté gauche. Donc, vous voyez la partie la plus large du pont d'envol.

Rense: Je vois.

Tompkins: Donc, le gars a pris le meilleur angle, et ils lui ont dit de choisir ce coin car ainsi cela nous causerait moins de perturbations.

Rense: Et nous pourrions ajouter, encore une fois, que les Nordics nous ressemblaient presque exactement.

Tompkins: Oui.

Rense: Ils sont également connus comme les grands blonds, donc ils descendent que l'aéronef, ils se promènent et les gens. . . Je veux dire qu'ils nous ressemblent. D'accord? Poursuivons.

Tompkins: Et là, dans toute l'histoire . . . la situation . . . C'est une longue histoire. Ils sont venus de l'un de leurs vaisseaux. Donc, ils sont descendus pour parler à l'amiral, qui est le commandant de ce groupe particulier de combat. Et ils ont fait leur autre programme et leurs réunions, et notre amiral est parti avec quelques autres personnes, laissant le capitaine en charge du navire, et ils ont décollé dans ce véhicule, et ils sont partis vers le vaisseau mère. Et, bien sûr, ils les ont ramenés plus tard.

Comme je dis simplement, il y a toute une histoire là-dessus . . . car en effet . . . Les ovnis ont débarqué sur nos porte-avions de nombreuses fois. D'accord? C’est intéressant parce que personne ne peut les voir faire.

Rense: Je comprends, à l'exception de l'équipage, et ils sont probablement gardés sous le pont une grande partie du temps, et on leur dit de ne pas parler.

Tompkins: Oui. Ils ont dit . . . Le livre. . .

Rense: Je ne vois pas beaucoup de personnel de la Marine debout autour, à regarder, donc. . . OK. Maintenant, une autre question. Avez-vous . . . Et ceci est pour nos nouveaux auditeurs. Êtes-vous déjà allé à bord de ces aéronefs? Et êtes-vous déjà allé sur certains immenses vaisseaux des Solar Warden?

Tompkins: Pas personnellement, non.

Rense: D’accord. À qui dois-je parler pour vous faire faire un tour? Vous méritez d'y aller. Ha, ha.

Tompkins: Oui. OK. Cependant, j'ai utilisé la visualisation à distance, comme beaucoup de gens et je pense, qu'il y a probablement 20 différentes façons de faire de la vision à distance. Mais j'ai utilisé le Protocole de la Marine.

Rense: Protocole de la Marine. OK.

Tompkins: Oui. Et pour moi, c'est plus facile et je ne peux pas le faire fonctionner tout le temps, mais j'ai été à bord de leurs transporteurs d'engins spatiaux, et j'ai parlé à des gens et suis revenu. Et donc je sais que beaucoup d'autres personnes ont utilisé la vision à distance et ont disparu, mais je ne suis pas allé là physiquement.

Et dans la visualisation à distance que j'ai faite, ça me prend beaucoup plus de temps pour le faire, mais je fixe un objectif, et je me mets dans un état agréable et détendu, ce qui est difficile pour moi. Et ça se passe dans la soirée ou la nuit. C'est le meilleur moment pour moi.

Je configure une cible qui serait à bord du porte-engin spatial Nordic. Et je me retrouve sur la passerelle. Je peux le voir. Je peux voir, vous savez, toutes les personnes qui sont là-bas. En fait, ceci. . .

Rense: Ils ne vous voient pas.

Tompkins: Oui. Ceci est là dans mon livre. Et en fait, je peux voir tout ce qui s’y passe et puis à un moment, ça va se clarifier et je vais parler au capitaine, aux amiraux et aux officiers. Et je vais repartir et me retrouver dans mon lit. Et beaucoup d'autres personnes font de la vision à distance, et ils sont en mesure de le faire beaucoup mieux que moi, parce que parfois, je ne peux pas le faire. La vision à distance est une sorte de véhicule agréable. Cela ouvre vraiment une fenêtre.

Rense: Eh bien, nous sommes conscients de cela sur cette émission avec Dick Allgire, et nous avons eu un grand nombre de ces grands noms au fil des ans, donc, Oui, nous comprenons. OK.

Tompkins: Nous pouvons regarder l'une des autres photos.

Rense: Nous allons ici voir la prochaine. Serait-ce celle de l’Allemagne?

Tompkins: Oui.

Rense: OK. Il suffit de faire défiler vers le bas, les amis, à la seconde image, qui, encore une fois, est absurdement superbe. Vous devez la voir. Je ne vais pas la décrire. C'est un disque et on dirait qu'il est prêt pour la guerre. On dirait que c'est une plate-forme volante avec une artillerie très lourde. Dites-nous ce qu'il en est.

GermanDiscWWII

Tompkins: OK. En fait, ce qui est intéressant, c'est que si vous pouvez regarder le train d'atterrissage, il y a en fait . . . comme . . . ils ont quatre roues sur chacun d'eux. . . deux roues sur chaque barre dirigées vers le bas, comme un train d'atterrissage d’avion.

Rense: C'est une photographie étonnante. Pouvez-vous nous donner un peu du pedigree - quand et où pourrait-elle avoir été prise? Et Oui, le train d'atterrissage est extraordinaire. Je n'ai jamais vu quelque chose comme ça. C'est remarquable.

Tompkins: Oui. Vous n'avez jamais vu quelque chose comme ça. Il y a sept classes de ce genre particulier d'engin spatial. Ce qui est intéressant, c'est que l'un de ceux qui étaient . . . Je pense qu'il n'y en a eu que trois de construits. Mais ils ont été construits en alliage d’acier chromoly. Et on ne leur avait pas dit de le faire. Ils l'ont fait de leur propre chef.

Rense: Huh.

Tompkins: Les extraterrestres leur ont donné le matériel dont ils avaient besoin pour construire ces derniers, mais les Allemands, de toute façon, en ont construit un et puis effectivement partiellement construit deux autres. Et ils les ont fait en alliage d'acier chromoly, et ce qui est la partie intéressante à ce sujet, selon ce que les agents nous ont dit, était que tout d'abord que, le gars qui pilote, tout ce qu'il avait à faire, c'était de mettre sa main gauche sur un panneau de contrôle, et il est alors en mesure de relier son cerveau au panneau de commande. Et il fait voler le véhicule par sa pensée.

Donc, il ne fait que penser qu'il veut décoller, quand il veut atterrir, quand il veut tourner, ou là où il veut aller. Mais il ne le fait pas (manuellement) d'aucune manière. Il met sa main, la main gauche, dans une indentation en forme de main, qui se trouve sur le panneau de commande. C'est tout.

Rense: OK. Je comprends.

Tompkins: Il n'y a pas de volant. Et quand les gars, avec celui en acier chromoly. . . Cela pesait tant de tonnes, ils ne pouvaient même pas le déplacer. OK?

Rense: Uh huh.

Tompkins: Mais le gars y a mis sa main, a envoyé sa pensée, et il était comme une plume. Il a juste monté tout droit. Ha, ha.

Rense: Ainsi, les Allemands ont construit celui-ci. . . C'était pendant la guerre?

Tompkins: Oui. Pendant la guerre. Et le point est que, le même véhicule avait une fraction du poids.

Rense: Oui, Je comprends.

Tompkins: Il était très léger, ils ont utilisé des matériaux très légers. Il semblait que ça devrait peser une centaine de tonnes, comme celui en acier chromoly. Mais il était intéressant, qu’ils aient mis au rebut les deux autres.

Maintenant, vous remarquerez également sur cette photographie, vous pouvez voir une arme qui sort sur le dessus. Si vous regardez de près, vous pouvez aussi voir des armes qui sortent en bas. Ils avaient ces . . . ceux qui sont là en bas. . . Donc, ce sont des types d'armes au laser. Ils ne sont pas . . . Ils n'avaient pas de balles. C'était très, très avancé.

Et la partie supérieure ne tourne pas. C'est fixe. La rotation qui fait monter l'OVNI est dans la pointe du périmètre de l'OVNI.

Rense: Je vois.

Tompkins: La rotation est dans le sens rotation et antihoraire.

Rense: Bien, D’accord. Maintenant, nous devons faire une pause, et nous reviendrons revisiter cette image, et continuer avec la description. Alors, quel est le diamètre de ce vaisseau?

Tompkins: 250 pieds.

Rense: Wow! C'est incroyable. J'avais vu cette photo avant, mais je n'avais eu aucune info à son sujet, donc nous allons continuer avec Bill Tompkins. Un bref commentaire, George Filer, si vous êtes là?

Filer: Eh bien, ce sont des aéronefs incroyables, évidemment. Mais j'espère que nous ayons quelque chose comme ça. J'en suis en quelque sorte à me demander, pourquoi nous ne disposons pas de cette capacité dans nos avions commerciaux de tous les jours.

Rense: Eh bien, ils nous gardent en arrière. Ils ne veulent pas que nous sachions pour une raison quelconque. Frank, tout ce que vous voulez ajouter très rapidement?

Chille: Oui. Il y a une petite histoire de coulisses sur le disque qui a atterri sur le porte-avions. Croyez-le ou non, cette photographie originale m'a été montrée par Graham Bathim (?), Il y a plus de 15 ans.

Rense: Uh huh.

Chille: Et je l'ai eue dans mes mains. Il m'a permis d'en faire une copie. Elle était sur du papier très dense et au revers, ça disait, "US Navy, top-secret, eyes only, 1955”. (Marine Américaine, top-secret, Ultra Confidentiel)

Tompkins: Huh.

Chille: Et Graham avait toujours des photos incroyables, et il m'a laissé faire une photographie de celle-là, mais il ne m'en a jamais conté l'histoire. Quand j'en ai parlé à Bill, il a dit, «Frank». Il me dit: «Pouvez-vous obtenir la photo pour moi?» Il dit: «Je pense que je connais son histoire.» Et il a eu la photographie aujourd'hui, et il a dit que ceci concorde exactement à son livre, à partir de la page 2.

Rense: OK. D’accord. Très bien. Restez là. Nous allons continuer dans quelques minutes seulement. Ne partez pas.

FIN – De la Première heure


Politique d’utilisation : S’il-vous-plaît, ne publiez qu’un tiers de cet article et ajoutez un lien pour cette page, pour la suite du texte. Vous pouvez citer des portions de l’article. Il serait grandement apprécié que ceux qui publient cette information suivent ce critère.

Loading...