NOS TECHNOLOGIES EN AVANCE DE DIZAINES D'ANNÉES SUR CE QUI EST COMMUNÉMENT CONNU (Partie 2)

Rense Radio Interview avec William Tompkins, le Maj. George Filer & Frank Chille – 23 mars 2016


admin    04 mai 2016
 disclosure, tompkins, rense    3,488

3z405q02.jpg

Listen:

Part 2: (start at 00:33)

Jeff Rense: D'accord. Retournons directement à notre invité spécial, Bill Tompkins, qui vient de nous étourdir encore avec certains de ces documents. Et la chose intéressante à propos de Bill, c'est qu'il a le souci du détail, pour ceux d'entre vous qui sont sceptiques, et qui écoutez les détails. Ce sont des choses que vous n'entendez pas souvent.

Quand quelqu'un raconte une histoire à dormir debout, il ne fait pas ça. Ceci est de l’authentique avec Bill Tompkins. Bill, laissez-moi rapidement, demander à George de vérifier ici sa mise à jour. George?

Maj. George Filer: _____ et je me souviens. . . J’étais Président de l'Association de la Force aérienne dans le sud du New Jersey et nous élisions, vous pourriez appeler ça *Enseignant de l'année*...Dans tous les cas, l'un des enseignants que nous avons mis en nomination, a fini par gagner le titre d'Enseignant de l'année, et elle a été invitée à se rendre en Égypte, et visiter toutes les pyramides et ce genre de chose.

Mais elle a dit que la chose la plus intéressante est, qu'ils ont visité les tunnels souterrains en Égypte, et ils avaient la même description que Bill a mentionné tout juste un peu auparavant.

Rense: Comme «la surface lisse comme du verre.» J'ai compris.

Filer: Et un fait assez intéressant, est qu'ils étaient gardés par des soldats Égyptiens avec des mitraillettes. Mais ils ont montré ces tunnels très spéciaux, aux enseignants des États-Unis.

À ce moment, elle a estimé que ces tunnels étaient: (1) ils étaient très vieux, mais très probablement qu'ils ne sont pas de nous. Ils étaient extraterrestres. Et elle ne s'intéressait pas du tout. . . à ce genre de choses. Mais elle confirme ce dont il a parlé.

Rense: OK. C'est très intéressant. D'accord. Frank?

Frank Chille: Eh bien, ___ l'histoire des vaisseaux-citernes et l'utilisation de ces cinq gaz, qui est. . . Je n'avais jamais entendu parler de ça. Bill indique que la Marine Nordique doit venir ici et vraiment nous porter assistance dans certains de ces problèmes.

Rense: Haha. Oui, ils sont incroyables. Les amis, faites une recherche. Utilisez un moteur de recherche - Google, peu importe - sur les machines tunnelières, puis frappez «Images», et regarder certains de ces énormes engins que nous sommes autorisés à voir. D'accord?

Maintenant, ce ne sont pas nécessairement celles dont Bill parle, mais celles-ci sont du domaine public et je regarde à la page cinq vers le bas et, il y a une machine tunnel, qui a, je ne sais pas, une quinzaine de personnes debout autour.

Il semble que ce soit un lancement, mais il est écrit «États-Unis Air Force» dessus. Il y a l'étoile et le cercle et les rayures en arrière. C'est un logo de l'Air Force. C'est une machine tunnelière de l'Air Force. Et elle n’est pas destinée à monter dans la stratosphère, mais à aller sous la terre, et c'est ce qu'elle fait. Ce sont des machines assez étonnantes.

Ok,

Chille: Cette photographie à laquelle vous faites référence, la première fois que je l'ai vue, elle était dans le livre de Bill Hamilton "Cosmic Top Secret".

Rense: Oui Oui. Bill est-il toujours avec nous?

Chille: Je lui ai envoyé des emails et ils ne m'ont pas été retournés, mais il ne répond pas.

Rense: Heu...OK. Eh bien, si vous êtes là, Bill, «Bonjour», et nous avons eu de nombreux merveilleux programmes dans les années passées. Je me souviens de vous avec émotion et j'espère que vous allez bien. OK. Bill Tompkins, allez-y. Poursuivons.

William Tompkins: D'accord, si nous pouvions changer de sujet un peu, tout en essayant de rester dans ce que fait TRW, dans tout ça?

Rense: D'accord.

Tompkins: Il y a un programme qui. . . J'ai mentionné précédemment que nous avions un grand groupe de personnes qui étudiaient tous les aspects de la médecine. Et dans ce groupe, il y en a un nombre important qui étudiaient ce que vous appelleriez la «vie étendue».

Rense: D'accord.

Tompkins: Et donc «la vie étendue» - qu'est-ce que vous entendez par là? Eh bien, cela implique de garder quelqu'un plutôt en bonne santé. Et cela implique également l'utilisation prolongée du cerveau. Donc, à TRW, nous avions toutes ces personnes qui étudient tous les aspects de la médecine, en ce qui a trait à vivre plus longtemps.

Rense: OK.

Tompkins: Et, bien sûr, le point était de trouver le gène de l'immortalité.

Rense: D'accord. D'accord. L'idée de prolonger la vie - la prolongation de la vie - a été un sujet brûlant depuis longtemps, puis certainement, les argents pour des opérations et des budgets noirs, sont probablement aussi abondants pour les besoins des scientifiques. Alors dites-nous ce que vous savez qu'ils ont découvert. Maintenant, cela va remonter aux années 60 et, je suppose, 70.

Tompkins: Oui, 1986~89.

Rense: D’accord.

Tompkins: OK. Donc, TRW a alors commencé à essayer de monter diverses études techniques et divers supports, des systèmes de soutien de la vie, et cherchait dans tous les aspects possibles pour vivre plus longtemps.

Donc, cette situation de ne pas vieillir, a fini par arriver à un point où, l'une de plus de 60 études distinctes, a abouti avec des réponses potentielles sur la façon dont nous pourrions vivre plus longtemps.

Je dois dire face à ceci, que certaines personnes, certaines des personnes de laboratoire, ont été influencées - ils ont dû l'avoir été - par les Nordics. Et j'ai aussi eu, évidemment, ce genre de problème.

Rense: Oui, je m'en souviens.

Tompkins: Cette assistance. Mais, dans ce cas, personne ne m'avait aidé. D'accord? Alors ce programme, dit simplement, vous prenez quatre aspirines durant une période de six mois.

Rense: Quatre aspirines par jour?

Tompkins: Non, vous prenez simplement quatre aspirines. Pas de l'aspirine, c'est un comprimé. D'accord? Ou vous pouviez en prendre. . .

Rense: L'acide acétylsalicylique.

Tompkins: OK.

Rense: C'est ce que c'est.

Tompkins: Si vous voulez. Oui. OK. Mais ça n'est pas de l'aspirine du tout. De toutes façons, vous. . .

Rense: OK.

Tompkins: Cela n'a rien à voir avec l'aspirine.

Rense: OK. j'ai compris.

Tompkins: Vous gobez ces quatre aspirines sur une période de six mois, et immédiatement, vous vous sentez beaucoup mieux. Et vous commencez à revenir très graduellement. Dans certains cas. . .

Rense: Et vous dites que cela renverse le vieillissement.

Tompkins: Oui. Et certaines personnes reviennent à 29 ans, en moins de trois mois. À d'autres, il faut environ de cinq à six mois.

Rense: Et cela se passait dans les années 80?

Tompkins: Non, je suis désolé. Ceci se passait en '68, '69, '70.

Rense: Oh, Seigneur. Donc, Bill, dans les années 60, ils avaient la capacité d'inverser le vieillissement?

Tompkins: Voilà ce sur quoi ils travaillaient. Ils ne l'avaient pas laissé aller encore. Mais ce qui serait arrivé, ce sont les gens, les jeunes filles auraient voulu revenir à 21, et les hommes revenir à 29 ou 30.

La partie intéressante c'est lorsque ce programme s'est démarqué, comme étant le meilleur.

On a également constaté que le cerveau changeait dans la mesure où il serait. . . il serait un minimum de 400% supérieur à la capacité qu'il avait, avant de commencer. En fait, chez certains la capacité était comme de 1000%, mais le minimum était de 400%.

Rense: Wow!

Tompkins: Ce programme a continué chez TRW. Cela a continué après que Northrop ait acheté TRW, et s'est agrandi au rang des cinq plus grandes sociétés de recherche médicale de pointe, dont le Scripps Medical Group

Rense: C’est Scripps La Jolla.

Tompkins: La Jolla. Ils travaillent tous là dessus, et ils ont pas moins de 300 personnes qui vieillissent, dans une certaine mesure - par en arrière. Si vous pouvez accepter les informations sur Solar Warden, où du personnel de la Marine, un homme de la Marine, se joint à la Marine dans le groupe d'espace.

Il passe par la formation, puis il va et travaille dans la galaxie, dans un engin spatial transporteur d'un kilomètre de long. Et il le fait pendant 20 ans et à la fin de cela, il a la possibilité de continuer encore 20 ans, ou il peut revenir à la Terre, parce qu'il n'a eu aucun contact avec la Terre ou la famille, au cours de ces 20 années.

Rense: Ce que vous dites alors, est que ces gens, qui vont en service à long terme dans l'espace, peuvent retrouver leurs 20 ans perdues, avec ces pilules. En d'autres termes, ils regagnent le temps perdu.

Tompkins: Oui.

Rense: Donc, le service à long terme ne les dérange pas alors. OK..

Tompkins: Vous avez donc, en substance, le même système d'une manière différente, que nous serions en mesure d'utiliser. Donc, cette chose que nous. . . cette idée du gène d'immortalité, ce concept, ils y ont travaillé pendant 38 ans, 40 ans.

Alors aujourd'hui, il y a ces cinq groupes, qui travaillent sur un programme pour effectivement amener des personnes sélectionnées, dans ces cinq grands groupes de recherche médicale, et de les ramener en arrière.

Maintenant, évidemment, l'étude a reçu de l'aide des extraterrestres. Nous pourrions dire que c'était probablement les Nordics, parce qu'ils. . . comment diriez-vous. . . Ils aident . . . Nous avons parlé d'eux auparavant, que j'ai dit, dans le système d'ingénierie de Douglas sur la scène d'Apollo S4B, pour les missions sur la Lune.

Rense: Saturne 4, oui.

Tompkins: Et pour que les gens qui m'aidaient, ces jeunes filles, étaient essentiellement. . . elles semblaient être dans les 18 ans, mais, vous savez, vous pourriez avoir 2000 ans. Ainsi, ils peuvent contribuer beaucoup plus que nous tous en 60 ou 70 ans, tandis que nous, on nous donne une belle montre et fini,on est parti.

Rense: Je comprends.

Tompkins: Donc, ce que nous voyons ici, c'est que vers la fin d'un peu moins de deux ans à partir de maintenant, il va y avoir un groupe qui sera sélectionné, pour effectivement commencer une pleine régression et revenir à 21 et 29 ans.

Rense: Eh bien, je pense qu'ils vous le doivent, n'est-ce pas, Bill?

Tompkins: Je ne pense pas qu'ils me doivent quoi que ce soit. Je pense que cela a été un effort collectif. Mais le point est. . . Je pense que. . . Ce que je veux dire ici et maintenant, messieurs, est vraiment, vraiment important...

Lorsque nous avons parlé de toute notre histoire, et que tout est un gros mensonge, vous devez vous arrêter et penser à vous-même.

Vous avez vos docteurs dans 3 ou 4 ou 5 des sujets les plus techniques qui se trouvent sur la planète, et alors là, vous avez un gamin comme Bill Tompkins qui vient vous parler, et, évidemment, vous n’allez pas le croire, parce que, pendant vos six ou huit ans à l'université, vous avez appris ce qui doit être vrai, dans votre domaine technique....!

Donc, vous la CONNAISSEZ votre technique...! Et ce gars, Tompkins, est juste un gamin qui est là à vous suggérer des choses...!

Alors, le point ici est que, parfois, nous ne nous arrêtons pas, et de penser que ce que nous avons appris pendant des centaines d'années sont des mensonges, dans tous les domaines techniques, non seulement la médecine, non seulement l'astronomie, mais bien TOUS les domaines techniques. On nous a menti.

Rense: Wow!

Tompkins: Et cela est difficile pour nous.

Rense: Oui.

Tompkins: Ces docteurs, pour faire le changement à quelque chose qui. . . "Vous voulez dire que tout ce qu'ils m'ont appris était faux? Que je dois maintenant regarder vers une nouvelle mathématique? Cela est très difficile pour moi.”

La raison pour laquelle je dis ça est que, c'est l'une des principales raisons pourquoi tant de personnes, des plus érudits, titulaires d'un doctorat, ont eu tellement de difficultés à accepter, par exemple, ce que j'ai essayé de faire avec le programme Apollo.

Et dans le programme Apollo, l’étage S4B, sur le dessus, qui est le Poste De Contrôle de la mission -  c'est là que tout se passe. . . Donc, Douglas avait la partie la plus compliquée d'Apollo.

Heureusement, nous avons eu les meilleurs ingénieurs, qui ont écouté cette possibilité, d'une autre façon d'aborder le tout. Et cela a fonctionné.

Mais nous tous, avons des problèmes à parler des extraterrestres, en particulier pour les gens hautement scolarisés, parce que vous ne pouvez pas les croire par ce qu'ils ont appris. Les livres, les documents, l'histoire, tout est erroné...!

Rense: C'est incroyable. C'est vraiment un paradigme fracassant à considérer. Mais quand vous pensez que la planète aurait 4,5 milliards d'années, mon dieu, combien de choses aurait pu arriver et dont nous n'avons aucune idée, et ne le saurons jamais. Nous ne connaîtrons probablement jamais 98% de l'histoire de cette planète.

Tompkins: C'est exact, j'en suis sûr. Sans aucun doute. Et donc cela, c'est vraiment l'un des plus grands problèmes que nous ayons. Vos personnes hautement techniques. . . Voyez Bob Wood, par exemple, . . .

Rense: Chez Douglas.

Tompkins: Oui, chez Douglas. En fait, il a obtenu son diplôme dans trois des plus hauts niveaux, mais ce type voit les choses différemment. Il pose des questions. Il est exigeant sur la documentation. Et je ne suis pas en train de dire qu'il m'a donné un moment difficile avec le livre, mais il ne m'a pas rendu les choses faciles avec le livre!

Rense: Ha, ha.

Tompkins: Il voulait toutes les justifications? "Peut-être que vous fumez du pot. Je ne vous crois pas.”

Rense: Oui, il joue sa carrière, et il voulait être sûr. Il voulait travailler avec vous, mais il devait être sûr. D’accord.

Tompkins: Mais ceci encore une fois, nous ramène à notre problème sur la Divulgation, et nous devons nous y attaquer vraiment, parce que nous parlons aux personnes les plus érudites au niveau très technique, et ils savent que nous fumons du pot... Ils le savent tous. Et il est difficile pour eux de prendre du recul et regarder par une grande fenêtre, . . .

Rense: Oui.

Tompkins: . . . et voir à qui nous avons à faire. Bon, de toute façon, de notre propre point de vue, messieurs, il y a un programme qui va être mis en œuvre, et cela a pris 45 ans, et il est fort possible que certains d'entre vous, vivent longtemps - beaucoup plus longtemps que vous ayez toujours rêvé.

Maintenant, cela, collectivement avec la Divulgation - ce sont deux choses énormes qui vont se produire. Selon moi, nous avons un problème à convaincre les gens, et je pense que, plus nous pouvons avoir de la publicité, mieux ce sera, parce que ces deux choses vont se produire et, évidemment, comment allez-vous pouvoir être sur la liste. . .

Rense: Oh, oui, oui, oui, la liste, bien sûr. Il y a 7 milliards d’individus sur la planète. Je ne pense pas que les contrôleurs veulent faire régresser 7 milliards de personnes à leurs 20 ans si elles sont plus vieilles que cela - ou les garder à leurs 20 ans. Ce serait un problème. Le taux de natalité devrait être massivement réduit et la population devrait être réduite à un moment donné, ce qui a été discuté.

L'idée d'inverser le vieillissement d'une façon génétique, n'est pas exagérée du tout si vous y pensez. Si les gènes déterminent ce à quoi nous ressemblons, notre apparence, combien de temps nous vivons, notre résistance par rapport à la maladie, pourquoi cela ne pourrait-il pas être inversé?

Absolument aucune raison...pourquoi pas? Et voilà ce dont Bill Tompkins parle ici, de la régression génétique de l'âge, la fin de la sénescence.

Tompkins: Maintenant il faut s'arrêter et réfléchir. . .! Arrêtez et pensez pendant une minute, à quel point nous pourrions, en tant qu'individus, contribuer plus. C'est stupéfiant.

Rense: Eh bien, nous vieillissons trop vite et nous sommes intelligents trop vieux Bill, et vous avez raison. Nous avons donc toute cette sagesse – mais cela disparaît trop tôt de la planète. Donc, pour la conserver, si nous revenions physiquement à 29 et 21 ans, nous aurions toute cette sagesse, et nous serions, comme vous dites, à 400%, environ 1000%, plus capables mentalement, en plus d'avoir la sagesse. Nous serions transformés en une classe de génie...!

Tompkins: OK...Nous sommes d'accord. Maintenant, pourrions-nous revenir à ce groupe de penseurs chez Douglas?

Rense: Oui, nous le pouvons, mais nous devons prendre une pause.

Tompkins: D'accord.

Rense: Prenez un verre d'eau, et nous serons de retour pour continuer avec M. William Tompkins, dont le premier livre est disponible en ce moment - encore trois à venir. Et à la vitesse dont Bill Tompkins se souvient et rapporte les choses, cela pourrait être plus que cela. De retour dans quelques minutes à cette très intéressante soirée.

(23:09~24:09 – Pause)

Rense: OK. Nous sommes là. Actuellement, c'est une nuit à se rappeler, je vous le dis. Je ne sais pas combien d'entre vous ont vu le film "Limitless"...? Je crois qu'il y a une nouvelle série télévisée. . . J'ai vu une partie d'un épisode qui était inférieur, mais l'idée d'une pilule qui vous permettrait d'utiliser, quoi, 50% de votre cerveau...je ne sais pas trop de quoi ils parlent vous savez, mais c'est de 50% de votre cerveau, ou quelque chose comme ça...

Selon Bill Tompkins, nous avons maintenant la possibilité, d'avoir accès à une pilule de régression d'âge - un peu comme prendre quatre aspirines pendant six mois - ce qui vous ramènerait, en tant que femme, à environ 21 ans, et en tant que mâle à environ 29 ou 30 ans. C'est assez incroyable.

Si vous revenez à cet état physiologique, et non cérébralement. . . Hé bien, mentalement, nous sommes électriques. Donc, la partie électrique de notre base de données ne doit pas être affectée par une telle pilule, et s'ils ont poursuivi les recherches en ce sens, pendant 45 ou 50 ans ou plus, je suis sûr que maintenant, ils savent exactement ce qu'ils font.

Le problème avec ceci Bill, est que, ça va être un peu la course pour être sur la liste. Alors, ha . . .

Tompkins: Ha, ha, ha.

Rense: Juste un peu...

Tompkins: Je rigole.

Rense: Oui Oui. Donc, il vous faut être sur cette liste. C'est sûr. Je ne sais pas comment tout cela va se jouer, alors que ce sera déployé par la suite, quand les gens vont apprendre tout ceci. Et ils vont le savoir, grâce à vous, en ce moment. Mais c'est une grande histoire. une GROSSE histoire. Allons chercher un petit mot de George, puis de nouveau à Frank. Allez-y George.

Filer: Inscrivez-moi sur la liste. Ha, ha.

Rense: Vous voyez!.

Filer: La gang est prête à aller sur la liste. Maintenant, je vais vous dire que j'ai interviewé un certain nombre de gens qui sont venus en visite à bord de vaisseaux extraterrestres et le prétendent, pas tant qu'ils parlent d'une pilule, mais ils en ont (parlé).

Cette dame que je connaissais a comme 60 ans, et alors qu’elle était à bord d'un engin allant de Pittsburgh à Philadelphie, elle a affirmé qu'on lui a montré une dame, à l'intérieur d'un tube de verre, qui semblait avoir environ 20 ans, et pourtant elle en avait 60, et ils lui ont demandé si elle aimerait être comme cette dame... Elle aurait 20 ans, jeune, belle et aux cheveux blonds, et ainsi de suite.

Rense: Mmm - ha.

Filer: Et nous avons également eu quelques cas où eux, les Aliens, en particulier les Nordics, prétendent qu'ils sont nos ancêtres. Donc, je ne sais pas jusqu'à quel point cela est vrai, mais en quelque sorte ça se confirme avec ce que Bill dit, qu'ils ont cette capacité de vivre assez vieux.

Rense: De longues durées de vies. Des centaines et des centaines d'années. Oui.

Filer: Et puis en fait, j'ai rencontré des dames qui prétendent être, tout d'abord, des Nordics, disant être âgées de 95 ans et qui ont l'apparence de 21. En supposant que, ce qu'ils disent est vrai, ils ont des capacités étonnantes, dans la mesure où l'âge est concerné.

Rense: D’accord. Frank?

Chille: Cela ne me surprendrait pas qu'elles aient cette capacité. Et je laisserais la parole à Bill Tompkins et George Filer.

Rense: Oh, c'est bien. Très gentil.

Chille: Ecoutez, je voudrais suggérer ceci Jeff. Bill a partagé une histoire avec moi, d'une rencontre historique qu'il a eue avec Von Braun, chez Redstone Arsenal, et je pense que vous et votre public en seriez étonnés.

Rense: OK. D'accord. Je pense que nous avons certainement ouvert la porte, à ce que vous en parliez ouvertement, Bill. Vous voulez nous parler de Wernher Von Braun et de la réunion à Redstone?

Tompkins: OK. En fait, la réunion elle-même était une réunion illégale en ceci. . . Je dois un peu revenir en arrière.

Rense: Bien sûr.

Tompkins: Dans le Groupe Design chez Douglas, où je me trouvais à être le chef de section, sur le programme Apollo, nous. . . Et ceci est vrai. . . Ceci est ce qui a vraiment eu lieu, et ce n'est pas une histoire inventée pour couvrir quelque chose.

Tout le temps que nous avons fait le programme Apollo, tout le monde était là, à nous mettre les bâtons dans les roues. Et nous en avons déjà parlé avant, quand nous avons discuté plus tôt.

Rense: D'accord.

Tompkins: Mais le fait est que les esprits étaient contrôlés - la fabrication chez Douglas l'était. Et l'entreprise l'était. Et tous ces gens disaient: «Pourquoi nous ne devrions pas le faire, ou nous ne pouvons pas le faire, et nous perdons du temps, et sortez Tompkins de là.”

Donc, dans cet environnement, nous, en quelque sorte. . . ma section, on s'était en quelque sorte isolée et reculé, et nous avons commencé à regarder ce qu'était la mission - quelle est la mission Apollo? Et puis, que faut-il pour y réussir? Quelles sont les choses que nous avons à faire?

Rense: D'accord.

Tompkins: Et le contrat de la NASA a dit une chose. C'était insensé. En aucune façon, cela n'aurait marché. Alors . . . Et d'ailleurs, le contrat a été écrit en partie par les gens des recherches SS Allemands, car ils sont venus avec le projet Paperclip, et ils sont venus pour nous aider sur une sorte de programme dans l'espace.

Et, bien sûr, c'était leur programme qu'ils avaient apporté. Mais ces gens avaient une chose qu'ils ont vraiment manqué. Ils avaient du génie - les Allemands. Mais ils n'étaient pas dans l'automatisation et ils n'étaient pas dans le micro, les micro systèmes.

Donc, nous avions eu une opportunité - maintenant écoutez cela. Nous avions eu l'occasion d'utiliser une installation, une installation Douglas, plus à Escondido - celle que Jack Northrop avait, avant de construire son entreprise.

C’est là que nous, certains de nos gens, avons été autorisés à entrer dans la zone 51, ramasser des choses, les ramener et jouer avec. D’accord?

Et donc ici, nous jouions avec des trucs extra-terrestres, en essayant de comprendre. Et avec cela, nous avons constaté qu'il y avait là des percées dans la façon dont nous pourrions concevoir un ordinateur, qui pourrait accomplir tout ce qui se fait manuellement pour notre équipement.

Évidemment, il n'y avait rien dans le contrat qui nous permettait de faire ça. Chez les Allemands, tout était fait manuellement. Aussi, lorsque nous avons réuni certaines de ces choses que notre groupe étudiait, ils ont dit, "Par tous les saints! Voyons voir si nous pourrions le faire de leur manière.”

Donc, nous en sommes arrivés avec un groupe de systèmes, et certains d'entre eux sont dans le livre, la façon dont nous pourrions automatiser pratiquement tout ce que notre étage, l'étage du contrôle, pourrait opérer - essentiellement, sans aucun manuel du tout.

Et donc quand nous avons constaté que la mission était fausse, bien sûr alors, nous avons, nous nous sommes reculés et avons aussi commencé à faire des missions. Et puis, nous avons constaté que, bien sûr, nous aurions à soutenir la Marine dans le développement de Stations Navales, sur toutes les planètes ou les lunes de leurs systèmes solaires.

Et puis, après ce stade, aller aux 12 étoiles et faire la même chose sur eux, et ensuite faire du commerce - du commerce extraterrestre dans la galaxie.

Rense: D'accord.

Tompkins: Donc, tout en faisant cela, nous sommes arrivés à l'automatisation totale - à chaque étape. Et les Allemands, qui dirigeaient la NASA, et qui leur appartient, ont refusé de nous permettre de modifier leur contrat.

Donc, comme je l'ai mentionné précédemment, nous avons rassemblé tout ceci, et j'ai eu un modèle de construction du bâtiment de contrôle de lancement, le central, qui a finalement été construit, et j'ai pris un vol pour apporter le modèle à Redstone Arsenal, et à l'aéroport là, j'ai loué un camion et j'ai conduit vers (Redstone) la Tour et les gardes (m’ont laissé passé).

Un chariot est descendu des marches, a ouvert le camion, a sorti le modèle du camion, l'a mis sur le chariot, l'a amené en haut, les portes des ascenseurs se sont ouvertes, et nous sommes allés jusqu'au niveau de Von Braun, au sommet. Là, les portes se sont ouvertes.

Nous sommes entrés et j'avais les dessins couvrant le modèle. Et ensuite, nous étions là, Von Braun d'un côté, et le Dr Debus de l'autre, et j'ai passé le reste de la semaine avec eux.

Rense: Ho la la! Avez-vous une photo de vous trois? Quelqu'un a t-il pu prendre une photo - juste pour le plaisir? Ou, avez-vous un souvenir de cela? Voilà un trio étonnant.

Tompkins: Eh bien, c'est dans le livre et donc en détail. Et le point ici est, que ma secrétaire m’avait dit avant même que nous allions là-bas, '' Je vous ai écrit une lettre qui vous introduira auprès des plus hauts représentants de la NASA, mais vous n'aurez pas à l'utiliser.''

Et, elle a fait tout ceci, alors que je suis au volant, dans cette zone arsenal, la zone secrète, et, les portes secrètes, les grilles, se sont ouvertes sans m'arrêter. Les gardes armés ne se sont pas saisi de moi et ne m'ont pas tiré. Personne n'a tenté de trouver une bombe, une boîte, à l'intérieur du camion. Et tout est arrivé exactement comme elle me l'avait dit.

Elle m'a aussi dit de ne pas croire beaucoup de ce que ces Allemands diraient. Mais le Dr Debus, pour moi,(même si Von Braun était le gars au sommet), Debus en quelque sorte, tout de suite lorsque j'ai commencé à parler, est immédiatement devenu un ami. Et je ne peux pas le décrire autrement. Et pratiquement, je ne pourrais pas en dire du mal.

Et il a pleinement accepté ce nouveau concept . . . mettre tout automatique, même le bâtiment de Surveillance de contrôle. Et le transporteur et mettre les véhicules sur un radeau sur une rivière, construire un camion et le conduire sur l'autoroute pour le sortir de la zone de lancement - de la zone de contrôle vers la zone de lancement. Et ensuite tout a changé. Et cela s'est fait.

Mais le point est que les SS commençaient déjà. . . Ils venaient tout juste d'arriver ici et ils ont pris le contrôle de tout...

Rense: Yeah.

Tompkins: Et ils ont obtenu des emplois par n'importe quel moyen dans toutes les entreprises de l'aérospatiale, l'ensemble des sociétés médicales, tous les sous-traitants. Il y avait 40,000 entrepreneurs dans le programme Apollo, de partout dans le pays. Et donc les Allemands, qui pouvaient parler assez bien et parfois très bien l'anglais, ont repris toutes ces entreprises.

Et alors, cela allait vraiment accomplir la mission de Hitler - se rendre dans l'espace. Donc, ce qui a été monté là, à Redstone Arsenal, était une prise de contrôle de votre planète. Donc, vous n'avez pas. . . Vous n'avez pas gagné la guerre. La guerre a pris fin, parce que nous avons bombardé le pays. . . nous avons totalement détruit l'Allemagne.

Rense: Oui.

Tompkins: Mais ainsi que tout le monde le sait, les Allemands amenaient toutes les bonnes portions de l'aérospatiale, je veux dire, des extraterrestres, - OVNIS et tout, - en Antarctique.

Rense: Des dizaines de milliers d'entre eux sont allés en Argentine, et les rumeurs sur l'Antarctique, bien sûr, continuent. Et il y a toutes les raisons de croire que tout cela est arrivé.

Il y eu un film, un documentaire, autour de 1938-39, par certains chercheurs allemands, des explorateurs, qui sont allés là-bas. Je suis sûr qu'il y a eu un certain nombre d'expéditions, mais ces gars sont revenus avec un certain film en noir et blanc, de leur voyage en Argentine, et sur leur promenade dans le sous-continent.

Ils vous ont amené par leur film, dans d'énormes cavernes souterraines, des grottes, peu importe comment vous voulez les appeler, où il ne fait pas froid, pas de neige - totalement habitables. Et apparemment nombreuses. Et c'est là où on croit, qu'il existe encore une sous-culture à l'heure actuelle, sans parler de l'Argentine, certaines en Uruguay, certaines au Brésil, mais la plupart en Argentine.

À Bariloche, Argentine, où Hitler et Eva Braun ont vécu pendant au moins 10 ans. . .

Tompkins: Je pensais qu'ils avaient été tués.

Rense: Non non. Ils n'ont pas été tués.

Tompkins: Ha, ha.

Rense: Vous êtes drôle. Oui, ils sont morts dans le bunker. Non, ils ne sont pas morts dans le bunker pour vous les amis, qui n'êtes pas au courant de cela. Allez à Sharkhunters.com, et acheter le livre, Hitler en Argentine, et informez-vous. D’accord?

Des témoins oculaires dans le bunker, un Espagnol, officier des renseignements, a écrit l'histoire en écriture courante et l'a envoyée à Harry Cooper, qui l'a mis il y a plus de 20 ans dans son premier livre intitulé Escape from the Bunker (Échappés du Bunker).

Je lui ai parlé d'une mise à jour du livre et de le rafraîchir en raison de ses voyages en Argentine, et il a accepté. Le résultat est «Hitler en Argentine» - des témoins là-bas, la chose entière. Mais il y a même sur la première page du livre, une image en couleur, du grand chalet de style Bavarois, construit et financé par Mercedes, que Hitler et Eva Braun ont habité à Bariloche.

Note intéressante sur Bariloche, Eisenhower. . . Maintenant, cela est à l'écart, les amis, je veux dire vraiment à l'écart dans le sud de l'Argentine.

Tompkins: Continuez...

Rense: En Argentine, en 1960, à San Carlos de Bariloche, un visiteur s'est présenté. Son nom: Dwight David Eisenhower en 1960. Que diable est-il allé faire là-bas au milieu de nulle part, aussi beau que cela puisse être? Et puis qui d'autre est allé là-bas? Bill Clinton est allé là-bas. Qui est allé là-bas cette semaine? Barack Obama.

Que vont-ils tous faire à Bariloche? Des dizaines de milliers d'Allemands sont allés là-bas, dans cette région, monter tout un mini-pays allemand, de villages bavarois. Ils montaient la garde pour Hitler pendant qu'il était là.

Pour environ les dernières huit années de sa vie, ils ont dû se déplacer plus au nord, parce que Bariloche est devenue une destination touristique, et est devenue très populaire, et leur couverture aurait sauté.

Il serait alors allé 500 km au nord, à Cordoba, où il est décédé en 1962. Il est dit que la grande dame, comme on l'appelait dans la communauté là-bas, vient peut-être juste de mourir il y a environ cinq ans - elle a vécu très vieille, près de cent ans. Je ne sais pas, je ne peux pas valider, mais c'est l'histoire.

Le livre: Hitler en Argentine à Sharkhunters.com. Je vous invite à le lire. Je ne voulais pas prendre votre temps, Bill, mais oui, je vous remercie pour cela. Il n'est pas mort dans le bunker, pour l'amour de Dieu.

Tompkins: Ha, ha, ha. Je vous remercie de nous donner les détails à ce sujet, car c'est. . . c'est juste . . . L'ensemble de la situation que nous avons de la Seconde Guerre mondiale a ensuite été inversée.

Rense: Correct. Par ailleurs, Bill, pour votre propre gouverne – et vous allez aimer cela, il y  a une note dans le livre, de J. Edgar Hoover en 1947, où Hoover s'est fait dire de laisser tomber. Et il a émis une note de service, pour le FBI au complet, et qui disait: «En aucun cas, quiconque ne doit  poursuivre la recherche d'Adolph Hitler en Argentine.» On lui a dit d'arrêter.

Et pourquoi l'ont-ils laissé partir, comme certains d'entre vous disent? Encore une fois, je le répète - à cause de la technologie. C'était un compromis.

Tompkins: Oui.

Rense: Simple. Allez-y, Bill, s'il vous plaît. Nous avons environ deux à trois minutes - cette visite...

Tompkins: OK. Je vous remercie d'avoir mentionné ceci parce que les gens ont vraiment besoin de le lire. Et quand vous arrivez à l'excursion de l'amiral Byrd là-bas. Ils allaient y aller et prendraient soin de la situation. . .

Rense: Oh, oui. L’Opération Highjump a tourné en Opération Désastre.

Tompkins: Oui. Voilà ce que c'était. Un désastre total. Mais la situation d'Eisenhower amène à l'autre discussion, tant de Truman avec différents extraterrestres, puis ensuite d'Eisenhower avec un autre groupe et supposément les Nordics, mais beaucoup de gens disent maintenant que les gens d'Eisenhower, les extraterrestres, n'étaient pas les Nordics.

Rense: Cela se pourrait bien.

Tompkins: Je viens juste d'avoir cette information. . .

Rense: La seule chose à propos d’Eisenhower, Bill, comme vous le savez, il détestait vraiment le peuple Allemand.

Tompkins: Oui.

Rense: Il a tué entre 1 et 2 millions de militaires Allemands après la guerre, pour l'amour de Dieu. Cet homme était un monstre.

Tompkins: Oui.

Rense: Quand il est allé là-bas en 1960, Hitler et Braun avaient déjà déménagé au nord de Cordoba - environ 1956. Ils ont été là 10 ans, à Bariloche. Alors, quand Ike est allé là-bas, il n'est pas allé là pour rencontrer Hitler.

Il est allé là-bas pour regarder les Allemands, apprendre ce qu'il pouvait, je crois, et, peut-être, il y avait une implication E.T. On dit aussi, comme nous le savons tous, Eisenhower a eu au moins une rencontre avec des extraterrestres en 1954, et peut-être de nouveau en 1956... Mais ceci est une autre histoire.

Tompkins: Oui. Mais c'est important, très important.

Rense: OK. Bill, juste pour finir, et puis nous allons vous revoir ici dès que nous pouvons l'organiser, selon les bonnes grâces de Frank. Merci beaucoup pour ce partage - vraiment de l'information phénoménale. Et les détails que vous présentez sont vraiment irréfutables. Avez-vous des formulaires W2 des jours TRW quand ils vous payaient? Heureusement, ils vous ont payé.

Tompkins: Ha, ha. Quelque part.

Rense: Oui Oui. Je suis sûr que vous devez les avoir. Hé, écoutez, nous en reparlerons bientôt, Bill. Persévérez. Heureux de vous avoir ici. Espérons que vous êtes sur la liste. Et nous allons nous parler et nous revoir bientôt.

Tompkins: Très bien Monsieur. Agréable d'être ici. Je vous en suis reconnaissant.

Rense: Merci, Bill. Je vous remercie. George Filer, commentaire de fermeture.

Filer: Oh, seigneur.

Rense: Oh, Seigneur. Ça va faire...

Filer: Tout ce que Bill dit est très excitant, et j'en connais un peu sur Von Braun et j'ai rencontré quelques-uns des scientifiques assez intéressants, et des hommes de ce programme. Cela existait. De fait, ils gardent encore tout, . . une grande partie de cette information, au secret dans nos archives .

Rense: En effet. Exactement. Frank Chille, je vous remercie beaucoup d'avoir organisé ceci. Je suis partant pour le prochain. Peu importe quand vous voulez le faire, laissez-moi savoir.

Chille: Eh bien, il a des histoires au sujet des capacités de voyage dans le temps, et Jack Northrop a acheté un chantier naval d'avions, pour construire des vaisseaux d'un kilomètre de long, et que Bill a conçu. Je veux dire qu'il pourrait continuer à nous en parler pendant encore six heures...

Rense: Eh bien, nous le ferons. Laissez-moi savoir et je vais le réserver. Merci, beaucoup, Frank.

Chille: Merci, Jeff.

Rense: Formidable. Bon, eh bien, wow! Nous allons faire une pause et vous revenir plus tard pour la suite.

FIN  DE PARTIE 2


Politique d’utilisation : S’il-vous-plaît, ne publiez qu’un tiers de cet article et ajoutez un lien pour cette page, pour la suite du texte. Vous pouvez citer des portions de l’article. Il serait grandement apprécié que ceux qui publient cette information suivent ce critère.

Loading...