Divulgation Cosmique : Les Aventuriers des Technologies Perdues

Season 2, Episode 5


admin    03 nov. 2015
 nordics, Agarthans, vril    7,137

cd_s2_ep5_raiders_of_lost_technology_cvr.jpg

DW: Bonjour, je suis David Wilcock, et je vous souhaite la bienvenue pour un autre épisode de ‘Divulgation Cosmique’, parce que vous avez besoin de savoir.

Dans cet épisode, nous allons reprendre là où nous nous sommes quittés, avec ce remarquable initié avec lequel nous avons le privilège et le plaisir de parler, qui n’est autre que Corey Goode, affirmant avoir travaillé dans quelque chose que nous appelons le Programme Spatial Secret. Ce serait l'industrialisation et la construction des colonies, dans notre système solaire et au-delà, par le complexe militaro-industriel.

Et c’est une histoire fascinante car elle corrobore les informations que j’ai reçues des initiés avec qui j’ai été en contact pendant la majeure partie des 20 dernières années. La plupart de ces gens ne se sont jamais avancés au grand jour. Je n’ai pas divulgué ces informations sur internet, et ceci fait qu’il m’est facile de distinguer quand quelqu’un d’autre arrive et parle de ces mêmes choses dont j’ai déjà entendu parler.

Et je suis ravi d’avoir maintenant l’opportunité de finalement pouvoir discuter de tant de points dont il n’était pas possible de parler avant, et d’avoir Corey pour cette émission. Alors Corey, merci d’être ici, mon ami.

CG: Merci

DW: Nous avons parlé de l’Opération High Jump. Nous avons parlé de l’effort qui a été fait pour déloger une cellule Allemande en Antarctique et de la résistance acharnée qu’ils ont rencontrée là-bas. Alors pour commencer, quelle était la première méthode utilisée pour arriver à faire des vols dans l’espace ?

CG: Au commencement, ils ont réussi avec leurs propres ingénieurs à développer de la technologie par eux-mêmes, également ils ont parcouru l’Orient à la recherche de documents anciens dont ils avaient entendu parler et selon les indices reçus par des ‘canalisations’ qu’ils croyaient provenir d’êtres non-terrestres, suite aux tentatives de certaines sociétés secrètes allemandes ésotériques.  Et ceci a incité d’autres sociétés secrètes à partir en expéditions à la recherche de ces anciens textes orientaux.

DW: Où croyaient-ils trouver ces textes? À plusieurs endroits?

CG: À plusieurs endroits, dans des zones du Tibet, de l’Inde. Beaucoup de gens avaient entendu des histoires d’anciens engins volants équipés d’armements très avancés.

DW: Les vimanas.

CG: Oui, les vimanas, cela ressemble à un roman de science-fiction mais cela remonte à des dizaines de milliers d’années. Et les érudits occidentaux les ont repoussés du revers de la main comme étant de la fiction, de la science-fiction, en avance sur son temps. Ces groupes allemands, ils croyaient plus au mariage de la science et des croyances ésotériques, et ils ont décidé de suivre les pistes indiquées lors de canalisations, et sont partis localiser ces documents.

DW: Est-ce que les êtres qui faisaient les canalisations ont donné des coordonnées spécifiques des endroits où trouver ces textes?

CG: Oui.

DW: Vraiment?

CG: Ils leur ont dit qu’ils se trouvaient sous certaines chaînes de montagnes dans des régions qui avaient fait partie d’une civilisation avancée, et ont été oubliés par les humains de l’époque moderne, mais de nombreuses congrégations de moines les connaissaient et les avaient conservés, cela faisant partie de leurs enseignements secrets.

DW: Dans les épisodes précédents nous avons parlé assez longuement de ces Agarthiens, et vous avez dit que c’était un groupe de blonds Nordiques qui vivaient à l'intérieur de la Terre.

CG: Certains d'entre eux, oui.

DW: Certains d'entre eux vivaient à l'intérieur de la Terre?

CG: Certains d'entre eux étaient des Nordiques blonds.

DW: Oh, et vous avez dit que les Allemands préféraient travailler avec eux plutôt qu’avec les Dracos, une sorte de reptiliens.

CG: Exactement.

DW: Alors, pourquoi les Agarthiens… je suppose, tout d'abord, que c’était les Agarthiens qui étaient canalisés par ces sociétés secrètes… est-ce vrai ou pas?

CG: Voilà une question sur laquelle il est difficile de spéculer parce que, Orrick et ces différents groupes, ils semblent avoir été en contact avec plusieurs groupes différents.

DW: Plusieurs groupes ET différents?

CG: Des groupes extraterrestres et aussi des anciens groupes dissidents de la Terre, il est donc difficile de déterminer quelles informations provenaient de quels groupes. Durant la fin des années 30, je crois, on leur a demandé de dessiner une image de l’entité avec qui ils étaient en communication. Et le dessin de la tête et les traits du visage de cet être…

DW: C'est un visage qui semble effrayant.

CG: Oui… et il avait des caractéristiques très intéressantes, similaires aux Gris.

DW: Oui, en effet, mais les yeux ne sont pas aussi grands. Mais la tête est vraiment grande, et puis il a ce minuscule petit menton.

CG: Oui, mais les Allemands ont été amenés à se diriger vers les zones des montagnes de l'Himalaya, dans des expéditions massives vers l'Orient, afin de récupérer ces documents, et cela d'une manière pas très éthique. Ils allaient dans ces villages et ces monastères et, sous la menace des armes en fait, ils ont pris ces parchemins et livres, et les ont ramenés en Allemagne.

DW: Voulez-vous dire que les textes en question étaient situés dans des monastères de type bouddhiste tibétain ?

CG: Mm-hmm, pour beaucoup d'entre eux, et également beaucoup d'autres dans des systèmes de grottes, ces textes avaient été placés là. Et ils avaient été scellés dans les montagnes.

DW: Dans le cas où ils parviendraient à entrer dans l'un de ces systèmes de grottes, y aurait-il des indications que ce qu'ils trouvaient était un vestige d'une civilisation avancée, et non de simples documents cachés?

CG: Eh bien, à partir de ce que j’ai vu, directement sur les tablettes de verre intelligentes, c’était en bois, semblable à des étagères, sur lesquelles étaient alignées des tonnes de parchemins et de livres reliés. Et beaucoup d'entre eux avait des informations d'ordre médical, je veux dire, toutes les différentes sortes, je suppose, d'enseignements et de médicaments secrets, et des informations de technologie secrète.

DW: Ces cavernes étaient-elles naturelles, ou cela avait-il une apparence lisse, comme avec le matériel de la race des Anciens Constructeurs, dont vous avez parlé auparavant?

CG: C'étaient des cavernes naturelles.

DW: Des cavernes naturelles.

CG: Oui, et quand certains de ces livres subtilisés ont été ramenés en Allemagne, quand ils les ont ouverts et ont commencé à les parcourir, les ingénieurs allemands ont été stupéfaits de voir que c'étaient des plans technologiques.

DW: Quand vous parlez de parchemins, j’imagine que ce serait quelques vieux morceaux de papiers froissés tout brunis.

CG: Eh bien, certains d'entre eux étaient des parchemins. D’autres étaient en fait des livres reliés.

DW: Comme des reliures en cuir?

CG: Oui, comme du cuir, des livres reliés avec de la peau de bête. C’étaient des textes retranscrits et des livres qui ont été passés de générations en générations. Les gens les ont recopiés exactement à l’identique, puis à un certain moment, ils ont été mis dans des lieux scellés ou dans des monastères.

DW: Donc nous ne parlons pas de livres dont les pages sont faites d'un matériau indestructible comme le Kevlar.

CG: Non.

DW: C'est juste du papier.

CG: En effet.

DW: Alors ces diagrammes techniques… quand vous parlez de plans, était-ce pour le système de propulsion de l'appareil? Cela représentait quoi?

CG: Une grande partie a dû être déchiffrée au fil du temps, mais cela a été le début de l'engin électro-gravitationnel, appelé plus tard en Occident ARV (Alien Reproduction Véhicule). C'était un véhicule fonctionnant avec du mercure tourbillonnant, un vortex au mercure qui créait une propulsion électro-gravitationnelle. C'était des concepts très simples mais aussi très compliqués. Et une fois que les scientifiques allemands les ont bien maîtrisés et les ont jumelés avec ce sur quoi ils travaillaient déjà, ils ont été en mesure de faire des bonds, des avancées considérables, dans un court laps de temps.

DW: Avaient-ils une certaine connaissance de la langue des livres, ou ont-ils dû en fait apprendre cette langue?

CG: Ce fut l'un des plus grands obstacles à surmonter, et ils ont ramené avec eux quelques ‘volontaires’, pour ainsi dire, très peu coopératifs, de cette région pour les aider dans le déchiffrement des textes.

DW: Voulez-vous dire des Tibétains?

CG: Eh bien, des Tibétains et des personnes qui gardaient la connaissance.

DW: Oh, wow.

CG: Et ils ont utilisé ces personnes pour les aider à traduire autant qu'ils le pouvaient. Une grande partie de ces données, ces personnes les avaient retranscrites au fil des générations, mais même elles avaient perdu la signification originelle de ce qu'elles recopiaient.

DW: Ainsi, les livres avaient été copiés et recopiés.

CG: A de nombreuses reprises.

DW: Et les plans et les diagrammes.

CG: Mais les Allemands étaient très intelligents, très ingénieux, et ils furent en mesure d'utiliser ces diagrammes, de créer leurs propres expériences, et de les comprendre.

DW: Certaines personnes vont poser des questions à savoir de quels groupes nous parlons. Comme la Société Thulé, en épelant T-H-U-L-E. Serait-ce l'un d'eux?

CG: La Société Thulé, l'Ordre du Soleil Noir, la Société Vril, et quelques autres sociétés qui ne sont pas vraiment bien connues. Et beaucoup d’entre elles ont travaillé ensemble quand il était logique de poursuivre leur développement technologique, et ensuite elles gardaient pour elles leurs secrets. Certaines sociétés avaient des technologies beaucoup plus avancées que les autres.

DW: Est-ce que les membres de ces sociétés contrôlaient aussi des conglomérats industriels allemands comme IG Farben, ou d’autres entreprises?

CG: Ces groupes avaient toujours le contrôle de l'argent, des entreprises. Ils n'avaient pas toujours totalement le contrôle du gouvernement.

DW: Je vois.

CG: Ils avaient infiltré le gouvernement et travaillaient dans le gouvernement, mais le gouvernement ne savait pas ce que ces sociétés et groupes faisaient. Ils connaissaient une bonne partie de ce que les groupes de l'Ordre du Soleil Noir faisaient, parce qu'ils utilisaient des applications au niveau militaire, à partir de beaucoup de choses qu'ils développaient pour l'effort de guerre. Mais il était assez bien connu qu'aucune de ces technologies ne serait vraiment fonctionnelle et prête à être déployée avant la fin de la guerre.

DW: Lorsque nous décrivons ce processus d'acquisition de documents, vous avez mentionné l'Inde, et le Tibet. De quelles années parlons-nous, et y avait-il d'autres régions géographiques, en dehors du Tibet et de l'Inde, où cela s'est déroulé?

CG: En Chine, oui.

DW: La Chine, OK.

CG: La Chine, l'Inde, le Tibet, l'ensemble de ces anciennes civilisations modernes.

DW: C’était autour de l'Himalaya et dans cette partie du monde?

CG: Oui.

DW: OK, et quelles étaient les années en question?

CG: 1918, 1919, mais ensuite les années 1920, les années 30, cela a commencé à croître exponentiellement, et la plus grande partie a eu lieu dans les années 1930 et 40. Mais la partie la plus intense, où ils ont fait vraiment beaucoup de ce travail, a été dans les années 1930.

DW: J'ai entendu parler par d'autres savants, que l'une des choses que les Allemands recherchaient, étaient des objets matériels qu'ils estimaient avoir du pouvoir ésotérique, comme la lance qui a transpercé le corps de Jésus… qu'apparemment ils appelaient la Lance de la Destinée, ou quelque chose comme la soi-disant Fontaine de Jouvence, dont la plupart des gens pensent que c'est une plaisanterie.

CG: Il y avait un autre groupe de dissidents… je suppose, au cours de la seconde guerre mondiale, un groupe nazi… qui a commencé à envoyer des gens à la recherche d'artéfacts, d’objets anciens religieux qui avaient du pouvoir. Et ce n'était pas seulement des artéfacts judéo-chrétiens. Ils étaient à la recherche de toutes sortes d'objets religieux anciens qu'ils croyaient provenir soit d’une technologie ancienne des civilisations terrestres en sécession, soit de technologie d'anciens extraterrestres, certains étant appelés les Anciens Bâtisseurs.

Ils voulaient mettre la main dessus pour plusieurs raisons. Certains d'entre eux croyaient qu’en entrant en possession de ces objets, selon les légendes, cela leur assurerait la victoire. Et aussi certains des extraterrestres avec qui ils étaient en contact voulaient ces technologies, en particulier les technologies des Anciens Bâtisseurs.

Et cela a continué jusqu'à tout près de l'ère actuelle, jusqu'à ce que nous ayons compris que certaines de ces tablettes ou pierres qui ressemblaient à de simples reliques, des vieilles pierres sans importance… nous avons finalement compris que c'était en fait des technologies qui travaillaient à des niveaux multidimensionnels… très, très avancés. Et ils les vendaient à des groupes ET en échange de technologie et pour que ces extraterrestres descendent et leur fournissent un appui matériel.

DW: Maintenant, si les gens regardent toutes les émissions sur lesquelles je travaille ici à Gaiam, l'une des choses qu'ils ont vues sont des épisodes de ‘Divulgation’ où j'interviewe Graham Hancock. Et nous avons eu, je crois, un épisode entier consacré à l'Arche de l'Alliance. Et bien sûr le film classique de Spielberg, ‘Les aventuriers de l'arche perdue’, concerne l'Arche de l'Alliance, le personnage de Harrison Ford étant à la recherche de l'Arche. Avez-vous rencontré vous-même des informations du fait que l'Arche de l'Alliance était réelle, ou que les groupes allemands étaient à sa recherche?

CG: Eh bien, selon les tablettes de verre intelligentes, il y a eu trois Arches d'Alliance.

DW: Trois Arches d'Alliance? Je n'ai jamais entendu cela avant.

CG: Il y en avait trois, et c'était des dispositifs qui étaient logés dans un certain type de bois et recouverts d'or pour une protection contre la radiation. Ce n'est pas exactement la radiation dont nous pensons, comme celle des bombes radioactives. Mais même les ampoules électriques, il y a quelque chose qui en émane. Donc la radiation peut vouloir dire toutes sortes de choses.

DW: Eh bien, c'est une technologie très curieuse parce que quand vous lisez la Bible et que cela parle de faire tomber les murs de Jéricho, il est dit qu'ils avaient l'Arche de l'Alliance. Ils ont fait sonner les trompettes, et les briques se sont transformées en liquide. Le mur entier s'est tout simplement liquéfié et a fondu. Alors, quel genre de technologie pourrait faire cela?

CG: Une technologie acoustique… et non seulement cela, mais apparemment cela fournissait aussi la manne, la nourriture.

DW: Oh, de la nourriture.

CG: De la nourriture, on suppose, vous savez, nourriture, eau, protection contre leurs ennemis, moyens de vaincre leurs ennemis, et paraît-il une communication ‘radio’ avec Dieu. Donc, c'était un dispositif multi-usages.

DW: Et ces groupes ésotériques allemands étaient au courant qu'il y en avait trois?

CG: Je crois que l'une d'elles a été détruite, et il y en a deux qui sont toujours présentes sur la surface de la Terre.

DW: Quand vous regardez les histoires tibétaines, et que vous les comparez avec d'autres récits… au Tibet ils ont ce qu'on appelle le double ‘dordjé’, que vous tenez dans votre main. Et cela ressemble à une bobine énergétique bizarre, qui semble avoir été modélisée à partir d'une technologie. Et quand nous allons dans la mythologie grecque, nous avons l’éclair de Zeus, qui semble provenir d'un certain appareil qu'il tient dans sa main, pouvant générer de la foudre.

Nous avons le marteau de Thor, qui est la même chose. Nous avons la lance de Poséidon, qui est la même chose. Y avait-il des armes, projetant des faisceaux de particules ou un certain type d'énergie, pouvant tenir dans la main comme un pistolet, que ces groupes allemands ont également essayé de trouver durant ces expéditions?

CG: Oui, ils croyaient vraiment que toutes ces descriptions des dieux correspondaient à des armes réelles, des armes technologiques, et ils étaient à leur recherche.

DW: Oui, encore une autre qui vient de l'Inde, la lance de Vajra. C'est dans le même genre d'idée. Il la tient dans sa main, et elle fait des choses incroyablement puissantes.

CG: Exactement. Donc ils cherchaient toutes ces choses. Et de tous ces êtres qui ont eu ces armes mentionnées dans les écritures, certains étaient des extraterrestres, et d’autres étaient extrêmement avancés, des humains des civilisations séparatistes, et ils se présentaient à la population de la surface comme étant des dieux, et ils l'ont fait pendant un certain temps. À mesure que nous sommes devenus plus sophistiqués, leurs techniques trompeuses le sont devenues aussi. Et plus récemment, ils se sont présentés comme des extraterrestres bienveillants venus ici pour sauver le monde.

DW: Pour en revenir à quelque chose que vous avez dit avant, pensez-vous que les Allemands auraient pu acquérir quelque chose comme la foudre de Zeus ou la lance de Vajra, et l'appliquer dans la construction de leur appareil, afin d'avoir une arme efficace?

CG: Je pense qu'il y avait un certain nombre de ces technologies acquises qui ont été intégrées dans le programme spatial secret dissident qu'ils développaient, mais ils le faisaient pour leur propre civilisation en sécession, et fin de compte, ils ne se souciaient pas de la seconde guerre mondiale, ni de leur patrie, cela ne les intéressait pas d'utiliser cette technologie pour vaincre les États-Unis et les ennemis engagés dans une guerre avec l'Allemagne.

DW: Quand on voit les structures de pierre géantes, comme des rochers en cercle ou des blocs simples, comme les menhirs ou les pyramides, ce genre de chose, de toute évidence même maintenant nous n’avons pas les moyens de travailler ce genre de pierre de manière efficace. Les Allemands avaient-ils trouvé une technologie permettant, par exemple, de tenir quelque chose dans ses mains, de la diriger vers une pierre et la faire léviter? Ont-ils trouvé quelque chose comme ça?

CG: Beaucoup de technologies de ce type ont été découvertes, en dessous de la surface de la Terre, en profondeur dans les zones caverneuses, dans ce qui est connu sous le nom de Terre Nid d'Abeille (à structure alvéolaire), que beaucoup de gens appellent la Terre Intérieure ou Terre Creuse. Et beaucoup de ces technologies ont été laissées par la race des Anciens Bâtisseurs, également par des ETs anciens, et des groupes séparatistes anciens, qui avaient évolué et laissé derrière eux certaines technologies.

DW: Je suis juste curieux, parce que ceci est en corrélation avec quelque chose que j'ai entendu. Le tout premier initié que j'ai rencontré avait travaillé… apparemment son parrain était l'une des 90 personnes au plus haut niveau de la Cabale. Et il avait décrit une technologie qui était basée sur des cristaux, et c'était en fait comme un pistolet à six coups.

Et vous aviez dedans six cristaux dans une sorte de cylindre. Vous les introduisiez dans le cylindre, et vous pouviez le faire tourner à chaque position de cristal, en fonction de la taille de la pierre. Et en fait cela rayonnait dans la pierre, ce qui l'aidait à léviter. Je me demande juste si vous auriez vu quelque chose comme cela?

CG: J'ai vu une quantité incroyable de technologies basées sur des cristaux, et beaucoup remontent loin à la race des Anciens Bâtisseurs. Egalement, beaucoup d’entre elles ont été développées plus récemment, par des anciennes races de la Terre, et des races ETs.

DW: D'accord, très bien, nous allons poursuivre cette discussion vraiment fascinante. Il est intéressant d'obtenir des corrélations et d'entendre les choses selon son point de vue, étant donné sa vaste expérience. Donc quand nous reviendrons la prochaine fois, nous allons faire avancer cette discussion sur les sociétés allemandes, nous allons finalement les amener dans l'espace, et aussi commencer à parler en termes très pratiques des endroits où ils sont allés, qu'est-ce qu'ils y ont trouvé, comment ils y ont fait des constructions et se les sont appropriés?

 

Ceci est à venir la prochaine fois sur ‘Divulgation Cosmique’, parce que vous devez savoir. Je suis votre hôte, David Wilcock. En présence de Corey Goode, et nous vous remercions de votre attention.

 


Politique d’utilisation : S’il-vous-plaît, ne publiez qu’un tiers de cet article et ajoutez un lien pour cette page, pour la suite du texte. Vous pouvez citer des portions de l’article. Il serait grandement apprécié que ceux qui publient cette information suivent ce critère.

Loading...